Sanctifié, mis à part, transféré

J’ai été racheté à un grand prix; j’appartiens à Dieu.

«C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.» (Hébreux 13:12)

Le sang de Jésus sanctifie tout croyant. Encore une fois, sanctifier est un terme religieux, et nombreux sont ceux qui en confondent la signification.

Ce terme est tiré de saint et est en lien direct avec son utilisation dans le langage biblique originel. Ainsi, sanctifier signifie «rendre plein de sainteté,» ou «rendre saint.» La sainteté comprend l’aspect de la mise à part pour Dieu. Celui qui est sanctifié se trouve dans un endroit où Dieu a accès à lui mais pas satan. Etre sanctifié c’est être mis hors d’atteinte de satan et placé dans un endroit où nous sommes disponibles pour Dieu. C’est cela être sanctifié, mis à part pour Dieu, rendu saint.

Tout comme la justice, la sanctification ne vient pas par les œuvres, par les efforts ou par la religion. Elle ne vient que par la foi dans le sang de Jésus. Vous appartenez à Dieu, vous êtes sous son contrôle et à sa disposition. En dehors de Dieu, rien n’a le droit de s’approcher de vous, tout est tenu à distance par le sang.

En Colossiens 1:12–13, Paul écrit: «Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour.» Par la foi en le sang de Jésus, nous avons été retirés du domaine régit par l’autorité de satan et transférés dans le royaume de Dieu. Nous avons été transférés en totalité. Ce n’est pas que nous allions être transférés, mais que nous l’avons déjà été, corps, âme et esprit. Nous ne sommes pas sur le territoire du diable. Nous ne sommes pas sous sa loi. Nous sommes dans le territoire du Fils de Dieu, et nous sommes sous sa loi.

Merci Seigneur, de m’avoir acheté. Je proclame que j’ai été sanctifié, mis à part pour Dieu, et transféré dans le royaume de Dieu. J’ai été racheté à un grand prix; j’appartiens à Dieu. Amen.

Derek Prince