Je suis saint.

Jésus a versé son sang pour nous racheter, pour nous sanctifier, pour nous mettre à part pour Dieu et pour nous rendre saints. Il est possible de vivre dans un endroit où le péché et satan ne peuvent nous toucher, un endroit où nous sommes protégés et sanctifiés par le sang de Jésus.

En 1 Jean 1:7, nous lisons, «Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.» L’usage du présent dans ce passage indique une action continue. Si nous marchons continuellement dans la lumière, nous aurons une constante communion et le sang de Jésus nous gardera constamment purs. Nous sommes purifiés et purgés, nous ne vivons pas dans la vile contamination de ce monde mauvais. Nous sommes séparés pour Dieu, sanctifiés et mis à part par le sang de Jésus.

Au niveau pratique, l’endroit charnière est celui de la sanctification: l’autel. Dans l’Ancien Testament, avant d’être placé sur l’autel, le sacrifice n’était qu’un corps mort d’animal. Mais lorsqu’il était placé et attaché sur l’autel, le sacrifice devenait saint, mis à part pour Dieu. Ceci est tout autant le cas pour le croyant du Nouveau Testament. Paul dit: «Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.» (Romains 12:1). La seule différence entre les sacrifices de l’Ancien et du Nouveau Testament c’est que notre corps reste en vie (sacrifice vivant) lorsqu’on le place sur l’autel. Le principe de la sanctification reste le même. C’est l’autel qui sanctifie le don qui est placé sur lui. La transformation intérieure de nos pensées et de nos motivations ne peut s’accomplir sans que nous ayons renoncé à tous les droits sur notre corps et que nous l’ayons placé, sans aucune réserve, sur l’autel de Dieu, pour que Dieu l’utilise comme bon lui semble.

Merci Seigneur, de m’avoir appelé. Je proclame que je suis protégé et mis à part, sanctifié, par le sang de Jésus. Je présente mon corps, comme un sacrifice vivant, car je suis saint. Amen.

Derek Prince

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s