S’attendre au Saint-Esprit

J’ai découvert que la majorité des croyants ne changent que 5% de ce qu’ils croient après deux ans de conversion. Quand nous sommes confrontés à des passages de la Bible et à des vérités qui nous sont inconfortables, nous nous cachons : “Mais c’est comme ça que nous avons toujours fait. C’est ce que nous avons toujours cru.”

Quand nous prenons notre Bible sans demander au Saint-Esprit de nous aider, c’est comme si nous disions : “Seigneur, fais quelque chose de nouveau en moi, mais je ne changerai rien à ce que je crois.” Drôle de prière, non ? Pas étonnant que nous grandissions si peu dans notre foi et que nous voyons si peu de gens se convertir.

Souvent, nous obtenons nos définitions des choses importantes non par ce que l’Esprit nous montre dans l’Écriture, mais par ce que nous voyons dans l’église. “Voilà à quoi l’adoration doit ressembler, puisque c’est comme cela que nous avons toujours fait dans mon église.” Il nous est difficile de venir à la Parole de Dieu et de dire : “Saint-Esprit, enseigne-moi, même si cela va à l’encontre de ce que je suis conditionné à croire.” Et pourtant, c’est ce que nous devons faire.

Cela prend du temps au Saint-Esprit de nous enseigner la signification d’un passage. Si nous ne nous attendons pas à Lui, si nous ne Lui faisons pas confiance, nous risquons de nous refroidir et de nous éloigner de la communion avec Dieu, même si nous passons du temps dans Sa présence tous les jours.

L’apôtre Paul a écrit : “Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu” (1 Corinthiens 2:9-10).

Chaque fois que nous ouvrons la Bible, arrêtons-nous et prions, que ce soit pour quinze secondes ou quinze minutes, pour demander à l’Esprit de nous enseigner. “Enseigne-moi, donne-moi du bon sens et de l’intelligence ! Car je crois à tes commandements (Psaumes 119:66). Alors, notre vie ressemblera davantage à celle de Jésus, chaque jour.

Jim Cymbala