L’Iran explore secrètement les conditions de Trump pour négocier un nouvel accord nucléaire

Le 2 juillet, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a ouvert une exploration secrète sur les conditions exigées par l’administration Trump pour négocier un nouvel accord nucléaire. Nos sources exclusives rapportent qu’il a été poussé à chercher une échappatoire aux lourdes sanctions américaines imposées à l’Iran, après que ses conseillers l’ont averti que tout le poids de ces sanctions devrait tomber en août, plus une interdiction des exportations pétrolières iraniennes en novembre, ce qui amènerait le régime de Téhéran à un point-de-rupture.


Dimanche 29 juillet, le ministre des Affaires étrangères Muhammed Javad Zarif s’est vanté : “Nous avons assez de pouvoir pour montrer aux Etats-Unis qu’ils devraient abandonner cette addiction (dépendance aux sanctions). Nous croyons que le monde est arrivé à la conclusion que les Etats-Unis devraient surmonter leur dépendance vis-à-vis des sanctions. “Le timing des paroles de Zarif était révélateur. Elles étaient destinés aux oreilles du secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, qui recevait ce jour-là au Pentagone le ministre des Affaires étrangères omanais, Yusuf bin Alawi bin Abdullah. Selon des sources d’Oman, ils ont discuté de la manière de désamorcer les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran.

Le ministre omanais avait déjà rencontré Zarif le 2 juillet et a pu rapporter à Mattis que le ministre iranien avait demandé à Oman, à la demande de Khamenei, d’assumer le rôle d’intermédiaire avec Washington. On se rappellera qu’au cours de la période 2012-2015, les Omanais ont accompli au nom de l’administration Obama cette même mission diplomatique secrète. Elle a conduit à la signature de l’accord nucléaire iranien de 2015 avec six puissances mondiales.

En mai dernier, le président Donald Trump a qualifié cet accord de “pire que tout.” Mais selon les sources de DEBKAfile, Trump a donné le feu vert à Mattis pour demander au ministre omanais de rouvrir un canal indirect à Téhéran, répétant ainsi le modèle de diplomatie secrète utilisé par son prédécesseur pour traiter avec la République islamique.

Les étapes exploratoires en vue d’un nouveau cycle de négociations nucléaires entre les Etats-Unis et l’Iran seront dévoilées le vendredi 3 août, ainsi que son importance pour les régions du Moyen-Orient et du Golfe.

Source: JForum

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s