Si tu dis que tu n’as pas d’ennemi, je voudrais savoir comment tu as réussi à aller si loin dans la vie sans avoir une seule personne qui s’oppose à toi. Sûrement, à un moment ou un autre, quelqu’un t’a envié, a essayé de contrecarrer tes projets ou d’interrompre tes plans. Et c’est précisément ce qui fait de quelqu’un ton ennemi.

Évidemment, tous les chrétiens affrontent un ennemi juré : Satan. Jésus nous dit qu’il est l’Ennemi qui sème l’ivraie dans notre vie (voir Matthieu 13:38-39). L’apôtre Pierre nous met aussi en garde contre Satan : “Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera” (1 Pierre 5:8).

Jésus dit clairement que nous n’avons rien à craindre du diable. Notre Seigneur nous a donné puissance et autorité sur Satan et ses forces démoniaques : “Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire” (Luc 10:19). Jésus dit clairement que la bataille contre Satan a déjà été remportée et que nous avons en nous la puissance de résister à toutes les tentatives du diable de nous dévorer.

Nous avons des conflits avec des ennemis humains, parfois, des gens qui vivent ou qui travaillent avec nous. Peut-être qu’une personne t’a attaquée ou a souillé ta réputation. La controverse te cause une grande détresse et affecte même ta santé physique.

Tu protestes peut-être devant le Seigneur : “Je vais continuer à Te louer et à T’adorer, mais ne T’attends pas à ce que je dépose cette blessure.” Mais le Seigneur a dit clairement : “Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ” (Ephésiens 4:32). Et Jésus dit : “Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent” (Matthieu 5:44).

Nous glorifions notre Père Céleste quand nous dépassons des blessures et pardonnons les péchés qui ont été faits contre nous. Quand nous pardonnons comme Dieu pardonne, Il nous amène à une révélation de faveur et de bénédiction telle que nous n’en avions jamais connue.

David Wilkerson

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s