Accord Israël/Hamas: le Qatar financera l’électricité nécessaire à Gaza

Pas de commentaire

Dans le cadre d’un accord de trêve entre Israël et le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, le Qatar paiera l’électricité nécessaire à l’enclave et financera le versement des salaires de tous les employés administratifs au service du groupe islamiste, a rapporté jeudi la chaîne de télévision Al Mayadeen.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi le 23 octobre 2017 en visite officielle à Paris
Thibault Camus (POOL/AFP/Archives)

D’après cette source, selon un accord de cessez-le-feu valable un an, Israël autorisera également un passage maritime entre Gaza et Chypre sous le contrôle des forces de sécurité israéliennes.

Mercredi, le chef des renseignements égyptiens, Abbas Kamel, a rencontré à Tel Aviv des responsables israéliens, dont Benyamin Netanyahou, le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat et le chef du Shin Bet Nadav Argaman pour discuter des détails d’un accord de cessez-le-feu entre l’Etat hébreu et le Hamas, a rapporté jeudi le quotidien panarabe Al-Hayat.

Selon un responsable palestinien cité par le journal, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a refusé de rencontrer le chef des services de renseignements égyptiens en visite, Abbas Kamel.

Selon Channel 10, Abbas aurait affirmé à Kamal qu’il était « occupé », ce qui a été qualifié d »humiliation » pour l’envoyé égyptien.

Le président palestinien Mahmoud Abbas prie lors de la réunion du Comité central du Fatah au siège de l’Autorité palestinienne, à Ramallah, en Cisjordanie, le mardi 29 mai 2018.
(AP Photo / Majdi Mohammed)

Dans le même temps, les délégations des mouvements terroriste à Gaza Hamas et Djihad islamique se trouvent actuellement au Caire, tandis que des responsables de l’AP devraient arrivés dans la capitale égyptienne jeudi.

Selon la même source, les termes de l’accord en discussion concerne un cessez-le-feu, la mise en œuvre de projets humanitaires dans l’enclave palestinienne ainsi que des négociations entre l’Etat hébreu et le Hamas sur l’échange de prisonniers.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a salué mercredi la décision d’Israël de rouvrir un point de passage vital pour Gaza, en appelant à soutenir les efforts des Nations unies et de l’Egypte pour faire face à la crise dans l’enclave palestinienne.

Plus de 400 camions chargés de marchandises sont entrés dans Gaza, selon le porte-parole de M. Guterres, Stéphane Dujarric.

L’issue de l’entreprise diplomatique reste toutefois incertaine, compte tenu des exigences des deux camps et de leurs contraintes respectives.

Mercredi, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a clairement émis une condition concernant un règlement à long terme, exigeant le retour des dépouilles des soldats israéliens tués en 2014 ainsi que la libération de deux civils présumés détenus par le Hamas.

« Mais le facteur décisif (pour un accord), sera la réalité sur le terrain et que ce soit clair, nous ferons tout pour assurer la sécurité des Israéliens, et nous sommes prêts à riposter immédiatement et de manière encore plus forte », a-t-il prévenu mercredi en conclusion d’un message délivré aux Gazaouis, en arabe sur la page Facebook « al-Munaseq » du coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

Source: i24 News

Publicités

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s