Le président américain ayant averti que les Israéliens devront « payer » le transfert de l’ambassade, Majdi al-Khaldi demande à Washington la reconnaissance d’un état palestinien

La seule « compensation » que les Etats-Unis pourraient offrir aux Palestiniens en échange de la reconnaissance de Jérusalem serait la reconnaissance d’un « état de Palestine » avec Jérusalem-Est comme capitale, a déclaré un haut conseiller diplomatique du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas mercredi.

Majdi al-Khaldi, conseiller du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. (Crédit : Wafa)

Se référant au propos tenus par le président américain Donald Trump, laissant entendre qu’Israël « paierait le prix fort » la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, Majdi al-Khaldi a également déclaré que Washington devrait reconnaître la solution à 2 état comme « solution unique » au conflit israélo-palestinien.

Prenant la parole lors d’un rassemblement de campagne à Charleston, en Virginie occidentale, M. Trump a déclaré que les Palestiniens « obtiendront quelque chose de très bien » lors de toute négociation future.

« Nous l’avons retiré de la table. Dans les négociations passées, Jérusalem a toujours été mise à l’écart. Maintenant, Israël devra payer un prix plus élevé, parce que la question n’est plus à l’ordre du jour. Les Palestiniens obtiendront quelque chose de très bien, parce que c’est leur tour à présent. »

Il n’a pas précisé quel serait le « prix » qu’Israël aurait à payer.

« L’administration américaine a commis une grave erreur en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël et en y transférant son ambassade », a déclaré Khaldi au Times of Israel. « Il n’y a pas d’autre compensation que l’administration pourrait offrir, si ce n’est la reconnaissance d’un état palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale, et la définition de la solution à 2 Etats comme une solution unique. »

Les Palestiniens boycottent l’administration américaine depuis la reconnaissance unilatérale de Jérusalem en décembre.

Khaldi a également critiqué l’affirmation de Trump selon laquelle « faire de Jérusalem la capitale d’Israël » a empêché l’avancement du processus de paix.

« L’obstacle à la paix est l’occupation. Ce n’est pas Jérusalem », a-t-il dit.

L’administration Trump a déclaré la semaine dernière que ni les Israéliens ni les Palestiniens ne seraient « pleinement satisfaits » de son plan de paix tant attendu au Moyen-Orient, dont le contenu est l’un des secrets les mieux gardés à Washington.

Source: Times Of Israël

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s