L’Eternel dit : J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. Exode 3 : 7-8

Alors que son peuple souffrait sur terre entre les mains de Pharaon, Dieu au ciel n’est pas resté insensible à leur souffrance. Il a eu compassion d’eux et il est descendu sur terre pour les secourir.

De la même façon, il y a 2000 ans, Dieu a vu la souffrance des hommes. Il a entendu leurs cris, et dans sa grande compassion, il est descendu sur la planète terre en chair et en os en la personne de Jésus-Christ, pour délivrer les hommes de la main du diable. Il est venu pour libérer l’homme de tout type de souffrances spirituelles, émotionnelles et physiques.

Oh, quel amour ! Quelle compassion ! Il aurait pu nous laisser nous débrouiller seuls, mais il est descendu nous secourir en donnant sa vie pour nous.

Jésus a réussi sa mission. Son oeuvre à la croix de Golgotha fut si parfaite et complète, que pendant qu’il se vidait de son sang, il s’est écrié : « Tout est accompli ! »

En effet, à la croix, Jésus a porté nos souffrances et s’est chargé de nos maladies. (Esaïe 53:4) Quelles souffrances ? NOS souffrances ? Quelles maladies ? NOS maladies !

Beaucoup n’ont pas compris cela. Jésus, à la croix, n’était pas en train de porter ses propres souffrances, mais celles de toute l’humanité, y compris les tiennes.

Quelle est cette chose qui te fait souffrir aujourd’hui ? Est-ce une maladie : le cancer, l’arthrose, le diabète, le sida ou autre mal qui crée des souffrances dans ton corps ? Sache que tu n’as plus à porter cette maladie, car Jésus l’a réellement portée à la croix. Est-ce une douleur dans ton coeur : un manque affectif, le rejet des proches, l’abandon, une trahison, la perte d’un être cher, un abus, des problèmes de couple, un manque financier ou autre chose ? Sache que tu n’as plus à porter cette souffrance, car Jésus a réellement porté ta souffrance.

En fait, la souffrance que tu ressens actuellement était réellement l’une des raisons pour lesquelles Jésus était sur cette croix. Il n’y a même aucune souffrance qu’un homme puisse ressentir que Jésus n’ait pas portée par son sacrifice.

CE N’EST PAS LE TEMPS DE PLEURER, MAIS C’EST LE TEMPS DE CROIRE :

Jésus sait à quel point tu souffres. Mais comme il a dit à cette femme veuve qui venait de perdre son fils unique, dans Luc au chapitre 7 : « Ne pleure pas ! », Jésus te dit : Sèche tes larmes, ce n’est plus le temps de pleurer. C’est le temps de recevoir, par la foi, ce que Dieu a déjà accompli.

Tellement de chrétiens demandent sans cesse à Dieu d’avoir compassion et de descendre pour venir les secourir. Mais la réalité, c’est que Dieu a déjà eu compassion et qu’il est déjà descendu, il y a 2000 ans, pour régler leurs problèmes !

Maintenant, c’est uniquement en se positionnant dans la foi que nous recevrons les bénéfices de son oeuvre. Si tu crois dans ton coeur en l’oeuvre de la croix, et si tu la confesses de ta bouche, alors cette souffrance quittera ton coeur et cette maladie quittera ton corps.

TU PEUX VIVRE UNE DÉLIVRANCE SURNATURELLE :

Je me souviens de ce fameux jour où une personne proche avait raconté des mensonges à mon sujet pour nuire à ma réputation. Je me suis senti rejeté et trahi, au point de m’effondrer en larmes dans ma chambre. Quelle injustice ! Alors que je pleurais et me lamentais devant Dieu, le Saint-Esprit m’ouvrit les yeux et je vis Jésus dans le jardin de Gethsémané, abandonné par ses disciples. Puis je le vis rejeté par la foule qui criait : « Crucifie-le !  » Puis le Saint-Esprit me dit : « Crois-tu que Jésus a subi tout cela pour rien ? En vérité, c’est cette injustice que tu subis en ce moment qu’il était en train de porter. Ce sont tes souffrances qu’il portait. » J’ai cru en cela de tout mon coeur, et de ma bouche j’ai confessé : « Oui Seigneur, je n’ai pas à souffrir pour cette injustice, car tu l’as portée sur le chemin de la croix, et je n’ai plus à la porter ! » Immédiatement, cette souffrance a quitté mon coeur et j’ai été libéré de son emprise. C’était surnaturel !

Je sais que, pour beaucoup d’entre vous, votre souffrance actuelle est bien plus grande que celle que j’ai pu vivre, que votre situation est compliquée, problèmes de couple, problèmes judiciaires et financiers, et qu’il est possible que le dénouement prenne encore du temps. Mais je peux vous assurer que si vous apprenez à fixer vos regards sur l’oeuvre de Jésus à la croix, la souffrance que cause ces combats quotidiens vous quittera, et la paix de Dieu gardera vos coeurs et vos pensées. Oui, ce sera encore la tempête à l’extérieur, mais à l’intérieur vous demeurerez en paix !

NE BAISSE PAS LES BRAS, MAIS OSE CROIRE JUSQU’À AVOIR UNE SAINTE COLÈRE !

Dans leur combat, beaucoup ont baissé les bras et ont cessé de croire que leur situation pouvait encore changer. Frères et soeurs, de tout mon coeur, je veux vous encourager à persévérer. Osez encore croire au Dieu de l’impossible, osez encore croire au surnaturel, osez croire et confesser la puissance du « Tout accompli ! » de la croix, jusqu’à ce que cela produise en vous une sainte colère qui amènera la manifestation de votre miracle. Et lorsque cette sainte colère montera en vous, vous vous lèverez et vous direz au diable qui a volé votre joie : « Satan, maintenant c’est fini ! Retire-toi ! Souffrance, retire-toi ! Je n’ai plus à te supporter une seconde de plus, car le Fils de Dieu Jésus-Christ a eu compassion de moi et il a porté mes souffrances à la croix. Maintenant, je suis réellement libre ! »

Et vous verrez votre miracle se manifester !

Merci Seigneur pour le tout accompli à la croix !

Michael Lebeau 

Source et vidéo: EMCI TV

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s