Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré dimanche qu’il n’y avait « aucune chance » que l’Iran soit impliqué dans une guerre, mais a exhorté l’armée à renforcer ses capacités de même qu’il à saluer les forces de défense aérienne de la république islamique.

Dans cette photo publiée par le site officiel du bureau du chef suprême iranien, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, salue les forces aériennes et le personnel de la défense aérienne au début de leur réunion à Téhéran, en Iran, jeudi 8 février 2018. Un
bureau du guide suprême iranien via AP

« En termes de calculs politiques, il n’y a aucune chance de guerre militaire », a rapporté le site Internet officiel de l’ayatollah Khamenei en langue anglaise.

« Cependant, les forces armées doivent augmenter leurs capacités humaines et matérielles chaque jour, grâce à une vigilance, une gestion efficace et agile, et en se rappelant que chaque pas en avant pour renforcer (leurs) capacités est une action bonne et un acte d’adoration envers Dieu », a-t-il ajouté.

Khamenei s’exprimait lors d’une réunion avec des commandants et des responsables au quartier général des forces de défense aérienne iraniennes, qu’il a qualifiées de « cruciales » et « au premier rang pour affronter les ennemis de l’Iran ».

Une photo fournie par le site officiel du président iranien, Hassan Rouhani, le montre (G) en compagnie du ministre de la Défense, Hossein Dehghan (C) pour présenter le missile 313 appelé Fateh (Vainqueur), lors de la journée de l’industrie de défense à T
– (IRANIAN PRESIDENCY WEBSITE/AFP)

Un haut dignitaire religieux iranien a affirmé récemment que si les Etats-Unis s’attaquent à l’Iran, Israël et d’autres alliés des Américains seront pris pour cible en retour.

Pour le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, John Bolton, l’alliance entre Israël et les Etats-Unis contre l’Iran est cependant « une priorité pour l’Amérique ».

Le guide suprême iranien avait pour sa part affirmé en août qu’il n’y aurait ni guerre ni négociations avec les Etats-Unis, les problèmes de son pays étant le résultat d’une mauvaise gestion du gouvernement plutôt que du rétablissement des sanctions.

Au même moment, le ministre de la Défense Amir Hatami avait dévoilé un missile de courte portée de nouvelle génération et promis de renforcer les capacités balistiques de l’Iran.

La radiotélévision d’Etat IRIB avait d’ailleurs part indiqué que la nouvelle version du missile Fateh Mobin avait « bien passé les tests » et qu’il est capable d’atteindre des cibles au sol et en mer.

Le mois dernier, l’Iran a testé un missile balistique Fateh-110 de courte portée pour la première foiscette année, lors d’un exercice militaire de grande envergure dans le détroit d’Ormuz, effectué juste avant le retour de sanctions américaines le 6 août.

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s