La Licra et le Crif indignés après des propos d’un député LR contre Macron, jugés antisémites

Pas de commentaire

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), se sont indigné cette semaine après la publication d’un tweet d’un élu du parti Les Républicains (LR) visant le président Emmanuel Marcon et jugé antisémite.

Fabien Di Filippo, député du parti français Les Républicains (LR), s’exprime lors d’une session de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale française à Paris le 3 avril 2018.
Thomas Samson / AFP

Mercredi dernier, alors que le chef de l’Etat était au coeur d’une polémique après ses propos sur les « Gaulois réfractaires au changement » lors d’un déplacement à Copenhague, le député LR de Moselle et secrétaire général adjoint du parti, Fabien Di Filippo, a qualifié Emmanuel Macron dans de « Président Rotschild ».

Ces propos, très rapidement relayés sur la Toile, ont été vivement condamnés par de nombreux Internautes y voyant des « insinuations douteuses » ou encore un « raccourci alliant pouvoir et finance juive qui rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire ».

Le président du Crif, Francis Kalifat, a fustigé un « tweet nauséabond aux relents antisémites des années 30 » et appelé le leader des Répubicains, Laurent Wauquiez, à « une condamnation ferme de ces propos et une sanction exemplaire ».

Face à cette avalanche de critiques, Fabien Di Filippo a tenté de s’expliquer, justifiant les « fonctions passées de banquier d’affaires » d’Emmanuel Macron à la banque Rothschild et à « une certaine déconnexion [du président français] de nos réalités ».

Le député a également assuré que cette « expression » avait été « dépourvue de toute autre connotation qui ne (lui) viendrait même pas à l’esprit ».

« Les mots ont un sens », a réagi la Licra face à la réponse du député LR. « ‘Président Rothschild’ est une expression dont vous ne pouvez ignorer le ressort historique antisémite. ‘La meilleure façon de servir la République est de redonner force et tenue au langage’ (Ponge). Que cette pensée vous inspire avant de tweeter ! », a lancé l’organisation.

« Et si Emmanuel Macron était issu de la Banque Dupont ou Martin, vous ne l’auriez assurément pas désigné comme le ‘Président Dupont' », a-t-elle souligné.

Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron est visé par un tweet à caractère antisémite: l’an dernier, Gérard Filoche, représentant de l’aile gauche du PS et membre du bureau national du parti, avait relayé un montage circulant dans la « fachosphère » où l’on pouvait voir le président français, le bras ceint d’un brassard orné d’un dollar, sur fond de drapeaux américain et israélien et de photos de Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali.

Suite à cette publication, le Parti socialiste avait annoncé avoir engager une procédure d’exclusion à l’encontre de M. Filoche.

Source: i24 News

Publicités

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s