Dans ce qui a été perçu comme une attaque contre le leader de l’opposition Jeremy Corbyn, la Première ministre britannique Theresa May a déclaré lundi qu’il n’existait aucune excuse pour l’antisémitisme et a redit son attachement à la sécurité d’Israël.

Le Premier ministre britannique Theresa May prend la parole lors du dîner de bienfaisance de l’Appel juif uni d’Israël à Londres, le lundi 17 septembre 2018.
Peter Nicholls / Pool via AP

« Si nous voulons défendre les valeurs que nous partageons, l’une des choses à faire est de donner aux jeunes juifs la confiance nécessaire pour être fiers de leur identité, en tant que Britanniques, Juifs et sionistes », a déclaré M. May.

« Il n’y a pas de contradiction entre ces identités – et nous ne devons jamais laisser quiconque essayer de suggérer qu’il devrait y en avoir », a-t-elle ajouté lors du dîner de bienfaisance du United Jewish Israel Appeal (UJIA).

Depuis l’arrivée de Jeremy Corbyn à la tête du Labour en septembre 2015, plusieurs membres du Parti travailliste ont été suspendus, expulsés ou forcés de démissionner pour avoir fait des déclarations antisémites.

Mme May a également fait référence à la récente polémique sur l’approbation tardive par le parti travailliste d’une définition internationale de l’antisémitisme. Le Labour n’a complété que début septembre sa définition de l’antisémitisme qu’il avait adoptée en juillet, et qui avait valu à sa direction, jusqu’à son chef Jeremy Corbyn, de multiples accusations.

Le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn à Londres, le 10 juillet 2018
Chris J Ratcliffe (AFP/Archives)

« Soyons clairs: vous ne pouvez pas prétendre lutter contre le racisme si vous ne vous attaquez pas à l’antisémitisme », a affirmé Theresa May avant de souligner que le gouvernement britannique était le premier au monde à avoir adopté la définition de l’Alliance internationale.

« Critiquer les actions d’Israël n’est jamais – et ne peut jamais être – une excuse pour remettre en question le droit d’Israël à exister », a-t-elle également rappelé.

« Et face à toute forme de haine contre le peuple juif – sous quelque forme que ce soit, que ce soit à l’étranger ou ici même dans notre propre pays – je dis (à nouveau): +Je suis Juive+ », se référant à un discours tenu au lendemain des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher à Paris devant le Conseil des Représentants des Juifs britanniques.

A cela, elle a ajouté qu’elle continuerait à s’engager à respecter le droit d’Israël à la légitime défense. « Vous pouvez également compter sur mon engagement envers la sécurité d’Israël », a assuré Theresa May.

« Sous ma direction, le Royaume-Uni sera toujours un partenaire réel et fiable pour Israël, soutenant la sécurité et la prospérité (de l’Etat hébreu), non seulement par nos paroles mais aussi par nos actions », a conclu la Première ministre britannique.

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s