Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas va organiser mercredi à New York une réunion visant à contrer la politique de Donald Trump au Moyen-Orient, en marge de la 73e Assemblée générale de l’ONU.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunit pour discuter de la situation des Rohingyas en Birmanie, au siège de l’ONU, à New York, le 28 août 2018
DOMINICK REUTER (AFP)

« 40 pays et organisations internationales » ont été invités à participer à ce meeting selon Axios et les informations du journaliste israélien Barak Ravid. Israël et les Etats-Unis n’ont eux pas été conviés à cette réunion qui a pour but de « discuter de la façon de bloquer ou d’influencer la proposition de plan de paix américain au Moyen-Orient ».

Selon un document fourni par l’Autorité palestinienne, le meeting a trois buts: « Discuter des mesures à prendre pour se défendre contre la menace que représentent les colonies israéliennes actuelles ou en expansion pour la solution à deux États », « protéger de manière proactive les agences et organisations des Nations unies impactées par le conflit israélo-palestinien, comme l’UNRWA », et aussi « lancer un processus politique crédible et efficace visant à parvenir à la solution des deux États tout en réaffirmant la centralité du droit international et des résolutions des Nations Unies ».

Cette initiative aura lieu à l’hôtel Grand Hyatt et a été intitulée « Sauver la solution à deux États en défendant le système international basé sur des règles ».

Cette démarche diplomatique est la plus engagée de Mahmoud Abbas depuis l’annonce du déménagement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, une mesure qui avait conduit Ramallah à rompre ses liens avec Washington.

Depuis lors, Mahmoud Abbas fait campagne contre les politiques de l’administration Trump sur le conflit israélo-palestinien.

A New York, le président de l’AP va tenter de rallier la communauté internationale contre le locataire de la Maison Blanche, à l’initiative de récentes mesures ayant mis les Palestiniens en difficultés.

Une réunion vue d’un mauvais œil par l’Etat hébreu: ce dernier a ordonné aux diplomates du monde entier de faire pression sur les gouvernements qui ont été invités à la réunion de façon à ce qu’ils n’y assistent pas, a rapporté Axios.

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s