Tu connais certainement l’histoire de Job, dans l’Ancien Testament. Si c’est le cas, tu te souviens que Satan n’a pas pu toucher ce serviteur de Dieu sans obtenir d’abord la permission de la part de Dieu. Le Seigneur a dit au diable qu’il pouvait toucher au corps de Job, qu’il pouvait lui faire traverser des épreuves terribles, mais qu’il ne pouvait pas le tuer.

Mais réalises-tu que le diable a également demandé la permission d’’éprouver la loyauté de Pierre ? Satan savait que le royaume de Jésus était sur le point d’arriver. Après avoir possédé Judas, il a décidé de s’en prendre à un autre disciple. Je crois qu’il a fait sentir sa présence à la table de la Pâque : “Il s’éleva aussi parmi les apôtres une contestation : lequel d’entre eux devait être estimé le plus grand ?” (Luc 22:24). Les disciples venaient d’avoir un moment de communion intime avec le Seigneur, qui leur avait dit qu’Il allait mourir, mais apparemment, ils n’avaient rien compris de ce qu’Il avait dit. Ils ont plutôt commencé à se disputer pour savoir qui serait le chef quand Il serait parti.

Satan était excité en prenant la mesure des disciples les uns après les autres, en se demandant : “Qui sera le prochain, après Judas ? Nathanaël ? Jean ? Ah, voilà Pierre ! Jésus l’appelle “le roc.” En fait, Christ a dit qu’Il allait construire Son église sur la proclamation de Pierre qu’Il est le messie. Oui, j’ai choisi : ce sera Pierre.”

Satan a fait pression pour faire de Pierre une cible. “Jésus, Tu as dit que Tu construirais Ton église sur le témoignage de cet homme. Eh bien, si Tu es si certain que Pierre est un roc, laisse-moi le cribler un peu. Je Te le dis, Pierre va s’effondrer, tout comme Judas l’a fait.”

Le crible est évidemment un processus de purification, qui sépare ce qui est mauvais et sans utilité de ce qui est bon et porteur de fruit. Je crois que Satan a pensé que la foi de Pierre tomberait pendant qu’il serait ainsi secoué. Mais Jésus a promis à Pierre : “Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point” (Luc 22:32). Jésus lui assurait : “Même si tu connaîtras de sérieux échecs, Je te dis que, à la fin, ta foi ne faillira pas.”

Bien-aimé, n’ai pas peur de l’épreuve que tu traverses. Jésus en connaît l’issue et Il te dit : “Tiens bon. J’ai un plan éternel derrière le crible. Tout cela est pour ma gloire.”

David Wilkerson

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s