À deux pas des Champs-Élysées, le groupe Casino a inauguré mercredi «Le 4 Casino», un nouveau concept de magasin sans caissières, ouvert 24h/24h et où le chaland effectue ses achats directement en ligne.

Ce magasin de 400 m2 est situé au numéro 4 de l’avenue Franklin Roosevelt, tout près des Champs Élysées, à Paris. PHILIPPE WOJAZER/REUTERS

Dans la tourmente financière et boursière, le groupe Casino n’en reste pas moins inventif sur le plan commercial. Après l’ouverture en juin à Paris de deux drugstores en partenariat avec L’Oréal, qui mêle produits de beauté, bien-être et alimentaire, Casino a ouvert mercredi à deux pas des Champs-Élysées, un nouveau concept de magasin, mêlant cette fois grands écrans tactiles, à reconnaissance vocale ou faciale, produits alimentaires du quotidien en passant par l’épicerie fine, l’espace de restauration et un show-room.

Baptisé «Le 4 Casino», car situé au numéro 4 de l’avenue Franklin Roosevelt, ce nouveau magasin au standing premium, cible plus particulièrement une clientèle urbaine et connectée, du cadre parisien pressé qui travaille dans le quartier, au touriste étranger en quête de produits emblématiques de la gastronomie et de l’art de vivre «à la française». Ce magasin de 400 m2, répartis sur trois étages, est ouvert de jour comme de nuit. Le groupe test déjà cette pratique dans l’un de ses magasins de l’enseigne Franprix, situé dans le quartier des Halles à Paris, ouvert 24h/24.

Contrôles aléatoires et vidéosurveillance

L’originalité réside surtout dans le fait qu’il n’y a plus de caissières. Le paiement se fait via des caisses automatiques. Ou par smartphone, avec l’application du magasin (Casino Max). Le client scanne les articles qu’il souhaite acheter via son téléphone puis les règle directement depuis l’application où sa carte bancaire a été enregistrée au préalable. Pour sortir du magasin, une fois la facture réglée, apparaît un code barre sur l’écran du téléphone qu’il suffit d’apposer sur une borne qui déclenche alors l’ouverture d’un portique. Le client peut ainsi faire ses courses y compris la nuit, sous la surveillance d’une centaine de caméras et d’un vigile posté à l’entrée.

Des contrôles aléatoires sont également effectués. «Le pourcentage de fraude reste le même» que dans un magasin classique précise Moez-Alexandre Zouari, président de Prodistribution, à l’origine du concept-store et propriétaire à 50% avec Casino, du magasin.

Pour sortir du magasin, une fois les achats réglés, on badge avec son smartphone et l’application Casino. PHILIPPE WOJAZER/REUTERS

Au rez-de-chaussée du magasin, qui fait la part belle au rayon frais et épicerie fine, on trouve par exemple la cave à vin. Dans la journée, un caviste est présent pour orienter et conseiller les clients, mais le consommateur a aussi accès à une table centrale avec un plateau grand écran qui donne des informations sur le vin, son cépage, degré d’alcool, ainsi que les notes et commentaires émis par les clients du groupe Casino. Les produits du magasin sont tous accompagnés d’étiquettes digitales. En prenant en photo le QR code, s’affiche alors sur le smartphone des informations sur la composition d’un gâteau ou d’un yaourt, s’il est bio, ou s’il bénéficie d’une promotion.

Si le client cherche un produit dans les rayons, un grand écran à commande vocale, indique la direction à emprunter dans le magasin. S’il souhaite se faire livrer à domicile, il peut aussi faire son marché sur un mur d’écrans tactiles, aux tarifs en vigueur de Casino Drive. Alors qu’en magasin, les prix sont «liés à la zone de chalandise» précise Moez-Alexandre Zouari. «Le digital est présent partout, complète Cyril Bourgois, directeur de la Transformation digitale du groupe Casino. Mais le magasin n’est pas pour autant déshumanisé» ajoute-t-il. «C’est aussi un lieu de vie avec une qualité de service» fait valoir le responsable. Dans la journée, une vingtaine d’employés sont présents pour conseiller les clients. Et centre de la salle du rez-de-chaussée trône un bar où le consommateur peut s’offrir un croque-monsieur un café ou un verre de vin.

Le groupe Casino dans la tourmente financière

Si ce magasin fonctionne, il pourrait être dupliqué à l’étranger, ou dans d’autres villes de France, notamment ses innovations technologiques, portées par des start-up françaises qui pourraient aussi être transposées à d’autres magasins du groupe, hypermarché ou magasins de proximité. Au sein du groupe Casino, l’enseigne Monoprix teste depuis un an, dans cinq magasins un système qui permet de scanner les produits et de payer le tout avec son smartphone. Une façon de répondre à la concurrence du géant américain de commerce en ligne, Amazon qui vient d’innover en ouvrant dernièrement à New York un magasin Amazon Go, une supérette automatisée sans caisses.

Pour le groupe Casino ce nouveau test s’inscrit dans une stratégie commerciale offensive, notamment dans l’e-commerce ces derniers mois, alors le groupe de grande distribution traverse une mauvaise passe sur le plan financier et boursier. Étranglé par sa dette et celle de sa maison mère Rallye, Casino a annoncé lundi dernier avoir signé une promesse de vente en vue de céder les murs de 55 Monoprix pour 565 millions d’euros, dans le cadre d’un deuxième plan de cession d’actifs visant à alléger son bilan. Depuis le début de l’année, à la Bourse de Paris, le titre Casino accuse une chute de près de 30%, sur fond de défiance vis-à-vis du bilan du groupe et de ses perspectives opérationnelles dans des marchés français et brésilien difficiles.

Source: Le Figaro

un commentaire

  1. S’il y a plus de salariés , qui va acheter les produits par la suite , les robots ? on est au bout du siphon là , reste plus qu’a y rentrer maintenant

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s