La toxine Ricin est envoyée au Secrétaire à la Défense, Mattis, et au chef des opérations navales du Pentagone.

Au moins deux colis, adressés au Pentagone, ont été interceptés à l’installation de traitement du courrier du gouvernement fédéral à Bridgewater, dans le New Jersey, après que les colis aient déclenché des alarmes indiquant une contamination par une toxine mortelle, le ricin.

Les colis étaient adressés au Secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, et au chef des opérations navales, John Richardson, à l’intérieur du Pentagone, mais, ils ont déclenché une alarme au centre de traitement du courrier, selon le porte-parole du Département de la Défense, Chris Sherwood.

Les enveloppes ont été découvertes lundi, a déclaré le porte-parole du Pentagone, le colonel Rob Manning.  L’agence de protection de la force du Pentagone a réagi à cet incident et le FBI effectuera d’autres tests sur les colis, ont déclaré des responsables à des journalistes.  Le FBI est l’agence principale dans cette affaire.

Tout le courrier livré au Pentagone lundi a été mis en quarantaine pour inspection.

Le ricin est une substance hautement toxique extraite de la graine de ricin et qui a joué un rôle de premier plan en tant qu’arme biologique dans un certain nombre de complots terroristes déjoués.

L’incident le plus récent, impliquant du courrier à base de ricin à Washington, s’est déroulé en avril 2013, lorsqu’un homme du Mississippi a envoyé des enveloppes contenant la toxine au sénateur Roger Wicker (R-Mississippi) et au président Barack Obama.

Le centre de courrier éloigné de Bridgewater, dans le New Jersey, a été mis en place après les attaques terroristes du 11 septembre et la peur de l’anthrax qui a suivi, pour garantir que les lettres et les colis puissent être contrôlés pour les substances dangereuses avant leur entrée dans le Pentagone ou tout autre bâtiment du gouvernement fédéral à Washington.  Même les dépôts légaux destinés à la Cour Suprême doivent d’abord passer par cette même installation de filtrage.

Il n’y a aucun traitement ni aucune guérison pour une exposition au ricin.

Si le ricin pénètre dans le corps humain, par inhalation ou par le sang, l’existence de la toxine interrompt la production de protéines dans les cellules, ce qui provoque la rupture des globules rouges.  Lorsque les globules rouges se rompent, ils ne peuvent plus transporter d’oxygène.

Une fois qu’une personne est exposée par inhalation ou par le sang, ses cellules sanguines commencent instantanément à se rompre et les symptômes de manque d’oxygène apparaissent dans les 6 à 12 heures.  Au fur et à mesure que de plus en plus de cellules se rompent, la personne devient critique dans les 36 heures et meurt absolument dans les 72 heures.  Rien de connu dans l’humanité ne peut l’arrêter.

Les seuls cas connus où une personne a survécu au ricin l’ont été après l’avoir ingéré accidentellement.  L’acide dans l’estomac sert à dissoudre une partie de la toxine et les intestins semblent contenir une grande partie du reste.  Ainsi, les personnes qui ingèrent accidentellement de petites quantités ont survécu, mais seulement après des troubles « brutaux » gastro-intestinaux.

Source: Hal Turner Radio Show 

 Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s