Le Département d’Etat américain a publié un rapport qui détaille l’aide fournie par l’Iran à Bachar El-Assad, au Hezbollah au Liban et à divers organisations terroristes ‘palestiniennes’ et milices chiites en Irak, en Syrie, au Yémen, dans la bande de Gaza ou la Judée-Samarie. Le rapport présente également les menaces que représente l’Iran pour ses voisins dans la région ainsi que pour les Etats-Unis.

Ce rapport de 48 pages révèle aussi des données financières qui montre l’ampleur de l’entreprise de déstabilisation menée par Téhéran, directement ou par l’intermédiaire de pays ou d’organisations terroristes, ainsi que ses programmes balistiques et cybernétiques.

Enfin, le document jette une lumière sur un nombre d’attentats déjoués à travers le monde, projetés par la Force Al-Quds, commanditaire des Gardiens de la Révolution pour les opérations hors d’Iran.

Dans le chapitre consacré aux données financières, le rapport américain révèle que depuis 2012, l’Iran a dépensé environ 16  milliards de dollars pour financer ses “activités” dans la région, dont 4,6 milliards rien que pour soutenir le régime syrien, 700 millions de dollars au profit du Hezbollah et 100 millions de dollars pour les organisations terroristes dans la bande de Gaza et en Judée-Samarie. Ces chiffres mettent une nouvelle fois en évidence la gravité de l’accord nuclaire imposé par une Administration Obama irresponsable qui en levant les sanctions a permis à l’Iran de faire rentrer des milliards de dollars dans les caisses de l’Etat, dont une partie a été consacrée à sa politique hégémonique et terroriste.

Dans la partie consacrée au programme balistique, le rapport du State Department montre que Téhéran a violé à des multiples reprises les limitations internationales qui lui avaient été imposées et que l’Iran développe notamment des missiles balistiques capables de porter des têtes nucléaires avec une portée de plusieurs milliers de kilomètres.

Le Département d’Etat appelle la communauté internationale à coopérer avec les Etats-Unis pour stopper le programme balistique iranien, et au vu de toutes ces données, il réaffirme la volonté de l’Administration américaine de poursuivre la politique de sanctions agressives contre le régime des ayatollahs.

D’autres chapitres sont consacrés à d’autres domaines tels que les violations des droits de l’homme, le blanchiment d’argent et les menaces iraniennes sur le trafic maritime dans les détroits d’Ormuz et de Bab El-Mandab.

En avant-propos du rapport, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo écrit: “Il est impératif que le monde se rende compte de l’ampleur de son irresponsabilité et à quel point le régime iranien est nocif (…) Notre objectif ultime est un nouvel accord avec l’Iran qui garantira que son programme nucléaire est à des fins civiles. Nous sommes prêts à collaborer avec le régime à la seule condition qu’il change radicalement d’attitude”.

Evoquant la question iranienne, le président Donald Trump: “Lorsque je suis arrivé au pouvoir, la question était de savoir quand l’Iran prendrait le contrôle du Moyen-Orient. Aujourd’hui, ce régime lutte pour sa survie économique et un jour ou l’autre ils viendront négocier un véritable accord”.

Source: LPH Info

un commentaire

  1. Les terroristes sont bien définis par M Trump à sa premiére visite à Riyad aprés son investiture. Ses propos étaient clairs: Le mouvement Hamas de Gaza, les fréres musulmans d’Égypte, le Hizbullah libanais. Et enfin la marraine: L’Iran
    Je serais ravi de connaitre les actes terroristes commis par les mouvements cités et pays visé

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s