Prendre le temps de profiter de la création

Pas de commentaire

Craignons de manquer l’occasion d’entrer dans le repos de Christ.

Nous parlons de la dîme, la partie que Dieu demande de nos ressources, mais qu’en est-il du temps que Dieu nous demande de lui accorder? Aux Israélites, Dieu a demandé un jour sur sept, une proportion plus grande que celle qu’il exigeait de leurs possessions matérielles. Combien de personnes dans l’Eglise aujourd’hui donnent réellement à Dieu un jour sur sept? C’est l’une des raisons pour lesquelles il y a tellement de dépressions nerveuses, il y a des personnes frustrées, frénétiques et si occupées qu’elles n’arrivent jamais à terminer une tâche.

Dieu a été le premier à se reposer. Il a travaillé, puis s’est reposé. Un arabe palestinien de mes amis, propriétaire de nombreux restaurants m’a dit un jour: «Dieu n’a pas travaillé parce qu’il avait une famille à nourrir, et il ne s’est pas reposé parce qu’il était fatigué. Cela se situait à un niveau bien supérieur. Dieu a travaillé parce qu’il est créateur.» Dieu s’est reposé, je pense, parce qu’il voulait profiter de ce qu’il avait créé. Si nous ne prenons jamais le temps de profiter de ce que nous avons créé, nous finirons dans un état lamentable. Pour quelle chose avons-nous le plus besoin de foi: pour travailler ou pour nous reposer? Israël n’a pas pu entrer dans le repos à cause de son incrédulité. Pourquoi un chrétien ne peut-il pas se reposer? Egalement à cause de son incrédulité. Voilà le diagnostic du problème. La relaxation vient en sachant que Dieu en est l’initiateur. Mon épouse et moi avions l’habitude de partir « en vacances.» Mais, vacances signifie ne rien avoir à faire, cela vient du mot vacant. Toutefois, il est parfois bon de n’avoir rien à faire. Mais, mon épouse et moi avions le sentiment que vacances n’était pas le mot approprié. Au lieu de cela, nous avons appelé ces périodes holidays, ce qui en anglais signifie «jours saints.» Dieu nous a montré que c’était un péché de ne jamais prendre de vacances. Ainsi que Dieu l’avait décrété, le calendrier israélite contenait plusieurs jours de congé (jours saints). Il n’y avait pas le choix. Ces jours avaient été promulgués par Dieu. Non qu’il y ait eu des paresseux, mais Dieu avait ordonné de prendre des jours de congé.

Merci Seigneur pour la promesse d’entrer dans ton repos. Je proclame que Dieu s’est reposé pour jouir de ce qu’il avait créé et que je ferai de même. Je craindrai de manquer l’occasion d’entrer dans le repos de Christ. Amen.

Derek Prince

Publicités

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s