Approchons-nous donc du trône de la grâce.

Il est important de nous rappeler que notre confiance pour nous approcher du trône de Dieu avec assurance n’est basée ni sur notre justice ni sur notre fidélité. Au contraire, il s’agit plutôt de la justice et de la fidélité de Dieu.

La première épître de Jean nous expose cette pensée: «Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui.» (1 Jean 3:21–22).

Si nous nous approchons de Dieu en pensant trouver en nous-mêmes une quelconque justice ou un quelconque droit de revendiquer, nous ne le ferons jamais en confiance, tout simplement parce qu’au final, il n’y a rien de tel en nous-mêmes. Nous n’avons aucune propre justice. Notre assurance ne peut pas reposer sur nous-mêmes.

Nous devons également arriver à un stade où ne nous permettrons plus à notre cœur de nous condamner, où nous ne fonderons plus notre confiance sur notre propre justice ou sur notre propre sagesse mais sur la fidélité de Dieu. Voilà ce qui produit de l’assurance. Paul dit: «Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ» (Romains 8:1). Dans le reste de ce chapitre, Paul dépeint le plus beau tableau de ce que représente une vie remplie et contrôlée par le Saint-Esprit, en énumérant toutes les bénédictions, les privilèges et les bénéfices qui y sont attachés. Néanmoins, l’introduction à ce chapitre (et à ce genre de vie) passe par ce premier verset ci-dessus. Nous devons écarter toute forme de condamnation.

L’une des conditions pour nous approcher de Dieu de la bonne manière, c’est de venir au nom de Jésus. Si nous venons en son nom, nous avons l’assurance que nos prières sont exaucées, à cause de lui. Notre attention est déviée de notre vie et de nos œuvres. Si nous venons au nom de Jésus, nous croyons que nos péchés sont pardonnés et que Dieu nous accepte comme ses enfants. Cela plaît à Dieu. C’est de cette façon qu’il veut que nous nous approchions de lui.

Merci Seigneur de ce que je peux venir à toi avec assurance. Je viens au trône de Dieu dans le nom de Jésus, en croyant que mes péchés ont été pardonnés et que Dieu m’accepte comme son enfant. Je m’approcherai donc du trône de la grâce. Amen.

Derek Prince

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s