Alors que de nouveaux affrontements entre émeutiers palestiniens et soldats israéliens ont eu lieu vendredi à la frontière entre la bande de Gaza et l’Etat hébreu, au cours desquels un Palestinien de 28 ans a été tué et 37 autres ont été blessés par balle, le chef du Hamas, Yahya Sinwar a déclaré qu' »aucun accord ni entente avec Israël n’est conclu. »

Une délégation conduite par le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, est partie pour l’Egypte vendredi,
AP

Un Palestinien a également réussi à franchir la barrière de sécurité à la frontière avec Gaza et à s’infiltrer sur plusieurs centaines de mètres en Israël, mettant le feu à une serre avant d’être arrêté, a annoncé l’armée.

L’individu n’était pas armé et a été emmené pour interrogatoire par le service de sécurité intérieure (Shin Bet).

« Quiconque avance qu’il existe un accord ou des accords avec l’occupation ne dit pas la vérité », a affirmé le chef du Hamas qui a pris la parole lors d’un rassemblement près de la frontière avec Israël, à l’est de la bande de Gaza.

Des Palestiniens courent pour échapper aux gaz lacrymogènes lors de heurts avec l’armée israélienne, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 9 novembre 2018
SAID KHATIB (AFP)

Sinwar a ajouté que, « bien qu’aucun accord n’est en train de voir le jour avec Israël, le Hamas est sur le point de conclure des ‘accords’ avec l’Egypte, le Qatar et les Nations Unies afin de lever le blocus [sur Gaza] ».

Ces déclarations du chef du Hamas contredisent les récents rapports sur les progrès de pourparlers entre Israël et les Palestiniens sous l’égide de l’Égypte.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui était en visite officielle à Charm el-Cheikh, en Égypte, aurait notamment renoncé auprès de son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sisi à s’opposer à un accord entre Israël et le groupe islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, a rapporté jeudi le quotidien Al Hayat.

Cet accord se divise en deux parties, la première sera effective dans quinze jours et la seconde dans six mois, selon le journal.

Des sources palestiniennes ont également révélé qu’Abbas souhaitait accorder aux habitants de Gaza « une marge de manœuvre » après les affrontements récurrents entre les émeutiers palestiniens et l’armée israélienne à la frontière entre l’Etat hébreu et l’enclave palestinienne au cours des derniers mois.

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s