Cinq personnes au moins sont mortes dans un violent incendie qui faisait rage vendredi dans le nord de la Californie tandis que plus au Sud, la célèbre station balnéaire de Malibu était menacée par un autre foyer qui se propageait rapidement.

Le feu, dénommé Camp Fire, ravage plus de 80 kilomètres carrés dans le nord de la Californie, le 8 novembre 2018
Josh Edelson (AFP)

Les hommes du shérif du comté de Butte ont découvert les cinq victimes jeudi dans la ville de Paradise, au nord de la capitale Sacramento, dont les 26.000 habitants avaient tous reçu l’ordre d’évacuer. « Les premières constatations indiquent que les victimes étaient dans leurs véhicules » et ont été piégées par les flammes alors qu’elles tentaient de s’enfuir, précisent les services du shérif dans un communiqué.

« En raison de leurs brûlures, elles n’ont pas pu être immédiatement identifiées », ce qui va nécessiter une autopsie, ajoutent-ils.

Les enquêteurs continuaient vendredi à chercher d’autres victimes éventuelles de l’incendie baptisé « Camp Fire » mais leur travail est rendu particulièrement difficile par les conditions sur place, le feu étant loin d’être circonscrit.

Une maison brûle, ravagée par le Camp Fire à Paradise, en Californie, le 8 novembre 2018
Josh Edelson (AFP/Archives)

« Nous savons qu’il y a eu des blessés et nous savons qu’il y a eu des morts et nous sommes encore en train d’essayer d’en savoir plus », avait déclaré un peu plus tôt Mark Ghilarducci, du bureau des services d’urgence du gouverneur de Californie.

Petite ville assez isolée, Paradise a été partiellement détruite par l’incendie, qui s’est déclaré jeudi matin. Alimenté par des vents violents, le sinistre s’est propagé à grande vitesse, couvrant la ville d’épaisses fumées et de cendres. Il a ravagé plus de 280 km2, selon le département des pompiers de Californie, Cal Fire.

Des dizaines de maisons ont été détruites, ainsi qu’un hôpital, une station-service, de nombreux véhicules et plusieurs restaurants. Du Blackbear Diner, il ne restait ainsi plus que l’enseigne « Welcome to Bearadise », a constaté un photographe.

Des véhicules et des habitations ont été détruits par le « feu de camp » à Paradise, Californie
Josh Edelson (AFP)

« Je pense que nous avons perdu un lycée et au moins l’une des écoles élémentaires », a ajouté la maire de Paradise, Jody Jones, citée par le Los Angeles Times.

« L’ampleur de la destruction que nous avons vue est vraiment incroyable et à fendre le coeur », a dit Mark Ghilarducci.

L’état d’urgence a été décrété dans le comté de Butte et des ordres d’évacuation ont été émis pour plusieurs villes voisines.

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s