Le monde vu par l’Assemblée générale de l’ONU- condamnations d’Israël en novembre: 9. Reste du monde: 0

Les 193 États membres de l’ONU font tous partie de la Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation qui adopte chaque année un texte à une large majorité.

Ils ont prévu d’adopter 9 résolutions contre Israël lors de la session du 20 novembre, et 0 pour tout le reste du monde. Les votes sont ensuite repris par l’assemblée plénière en décembre.

Puis en décembre, les Etats de l’UE devraient soutenir 15 des 20 résolutions à adopter contre Israël.

« Ces Etats n’ont pas réussi à introduire une seule résolution sur la situation des droits de l’homme en Chine, au Venezuela, en Arabie Saoudite, au Belarus, à Cuba, en Turquie, au Pakistan, au Vietnam, en Algérie ou dans 175 autres pays, » a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif d’UN Watch, une organisation non gouvernementale de surveillance basée à Genève, mais ils en ont aisément trouvé 20 pour condamner Israël !

« L’attaque prévue par l’ONU contre Israël, avec un torrent de résolutions unilatérales est surréaliste », a déclaré Hillel Neuer.

Quelques jours après que le groupe terroriste du Hamas ait attaqué des civils israéliens avec plus de 460 roquettes, dont « chacune constitue un crime de guerre » selon le professeur Gerald Steinberg de NGO Monitor – et que l’Assemblée générale de l’ONU et le Conseil des droits de l’homme sont restés silencieux – l’organe mondial ajoute maintenant l’insulte en adoptant neuf condamnations dont le seul objectif est de diaboliser l’État juif.

Voici comment l’Assemblée générale de l’ONU voit le monde en cette fin d’année 2018 :

Peut-être la plus remarquable de toutes est la résolution contre l’attitude d’Israël envers le peuple syrien :

  • Israël reçoit une condamnation pour ses « mesures répressives » contre le peuple syrien au mont Golan, du fait qu’il « occupe » cette région stratégique conquise lors d’une guerre en défense.
  • La Syrie a massacré un demi-million de personnes et est condamnée une seule fois.
  • Une autre résolution condamne Israël parce qu’elle affirme être concernée par le sort du peuple palestinien. Pourtant la Syrie n’a reçu aucune condamnation pour les plus de 3000 victimes palestiniennes tuées en Syrie depuis 2011. Cela démontre si la preuve devait être encore apportée, que personne, même l’ONU, ne se soucie du sort des Palestiniens – à moins qu’ils soient tués par des juifs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : UN Watch

Publicités