Malgré la volte-face de Bennett, Kahlon maintient qu’il y aura des élections

Le ministre des Finances estime que la coalition ne fera pas long feu et les Israéliens se rendront aux urnes au mois de mars

Quelques heures après que les ministres de HaBayit Hayehudi Naftali Bennett et Ayelet Shaked ont annoncé qu’ils resteraient dans le gouvernement, le ministre des Finances et chef du parti Koulanou, Moshe Kahlon estime que le coalition ne tiendra pas longtemps.

« C’est difficile d’imaginer que ces histoires tiendront. Il y aura des élections en mars », a-t-il dit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi à la réunion hebdomadaire du Likud que maintenant que la menace du retrait du parti HaBayit HaYehudi n’était plus d’actualité, il s’attend à ce que le gouvernement tienne encore un an.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon lors d’une réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 10 juillet 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« J’ai parlé aux chefs des partis de la coalition, et je suis content de voir que mes efforts ont porté leurs fruits. Nous avons encore un an, et beaucoup de choses à faire », a-t-il dit.

« Mais pour continuer ensemble, nous devons adopter une discipline de coalition. Personne ne peut se défiler. Les réunions du cabinet ne doivent pas être un instrument pour les fuites ou les injures politiques », a-t-il ajouté.

Saluant les militants du parti et les députés, Netanyahu a déclaré qu’il n’allait nulle part.

« Je n’ai pas besoin que les autres me protègent. Je protège. Je protège ce pays. Je protège la sécurité. Je protège nos enfants », a déclaré le Premier ministre. « Aucun Premier ministre n’a jamais fait face à autant de pression, et a relevé [ces défis]. D’autres auraient fui. Cela n’arrivera pas avec moi. »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu fait une déclaration à Tel Aviv, le dimanche 18 novembre 2018 (Crédit : AP/Ariel Schalit)

Le chef du parti Yesh Atif Yair Lapid a de son côté fustigé le Premier ministre Benjamin Netanyahu, estimant qu’il « se sert de la sécurité pour résoudre ses problèmes politiques », après que le chef du gouvernement s’est auto-nommé ministre de la Défense et qu’il a déclaré qu’il ne fallait pas faire tomber la coalition pendant « une période sécuritaire délicate ».

Durant la réunion hebdomadaire du parti Yesh Atid à la Knesset, après que le chef du parti HaBayit HaYehudi, Nafatli Bennett, a annoncé qu’il restait dans la coalition, Lapid a déclaré que « le comportement de Netanyahu et de ses ministres est un cirque honteux de politiciens qui ne se soucient que de leurs sièges et de leurs portefeuilles ».

Netanyahu s’est servi de la crise de la coalition pour faire oublier qu’il « y a quatre jours, il a baissé les bras face à Yahya Sinwar », a déclaré Lapid, en référence à l’accord de cessez-le-feu conclu avec le chef du Hamas.

Parallèlement, « les résidents du sud pansent encore leurs plaies et se demandent pourquoi le gouvernement les a abandonnés, et regardent le ciel pour voir, encore, des ballons incendiaires », a ajouté Lapid.

Le chef du parti Yesh Atid Yair Lapid devant un centre de recrutement de l’armée, le Bakum,à Tel Hashomer, le 13 août 2018. (Autorisation)

Source: Times of Israël

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s