Agenda 21

Des manifestations de gilets jaunes atteignent la Suède alors que des milliers de Suédois se rassemblent pour protester contre le pacte mondial de l’Organisation des Nations Unies sur les migrations.

Les citoyens de toute la Suède ont commencé à se lever pour manifester contre le mondialisme, en solidarité avec des centaines de milliers de manifestants français.  Alors que le mouvement antimondialiste continue de balayer l’Europe, le peuple suédois est descendu dans les rues de Stockholm ce week-end pour protester contre le pacte de l’Organisation des Nations unies sur les migrations.

Alors que le mouvement antimondialiste continue de balayer l’Europe, le peuple suédois est descendu dans les rues de Stockholm ce week-end pour protester contre le pacte de l’Organisation des Nations unies sur les migrations.

L’Europe est un de ces endroit où l’on présume que la grande majorité de la population sont des libéraux de l’extrême gauche et, dans l’ensemble, c’est vrai. Mais, même les libéraux européens ne veulent pas payer un « impôt sur le climat » mondialiste intégré dans leurs coûts du carburant, et ils ne veulent pas d’une migration frontalière ouverte et incontrôlée.

Quelques centaines de personnes à Paris ont commencé à se transformer en centaines de milliers de manifestants en colère à travers la France.  Ces manifestations ont maintenant lieu en Suède.  Bientôt, ce mouvement des vestes jaunes envahira l’Europe et commencera à ressembler à tout ce qui s’est passé en Amérique en 2016, lorsque « le peuple » en a eu finalement assez.

On dirait que l’Agenda 21 ne sera pas un fait accompli tant recherché par l’Organisation des Nations Unies.  Il y a peut-être encore de l’espoir.

Les manifestations anti-mondialistes des gilets jaunes atteignent la Suède.

DU FRIA TIDER : Des centaines de Suédois se sont réunis samedi à nouveau à Mynttorget, à Stockholm, pour manifester contre le Pacte Mondial pour les Migrations de l’Organisation des Nations Unies, que le gouvernement tente de faire passer sans véritable débat ni ancrage avec la population.  Dimanche dernier, environ 500 à 1,000 personnes se sont réunies à Mynttorget, au Riksdag de Stockholm, pour la première manifestation suédoise contre le paquet sur les  « migration ».

Sur place, des centaines de personnes, avec des drapeaux suédois et des vestes jaunes, ressemblaient aux manifestations massives en France.  Même les enfants ont participé avec des signes à la société.

Selon le scientifique de la gauche Tobias Hubinette, il y avait environ 500 manifestants devant le Riksdag à 16:30, ce qui aurait dû s’écrier : « Nous ne sommes pas des extrémistes !  Nous sommes des Suédois ordinaires ».

Chez Mynttorget, il y avait aussi la gauche avec des affiches du type : « Ensemble avec le fascisme ; L’antifascisme, c’est de la légitime défense ».

« Ce n’est pas seulement une question de couleurs politiques, c’est une question de peuple », a déclaré Katerina Janouch, une des oratrices de samedi.

« Je suis ici pour la petite fille de 9 ans qui a été violée dans une cachette et battue.  Je suis ici pour les vieux pauvres qui ont payé des impôts toute leur vie et doivent maintenant mourir de faim et sont sans abri dans le pays en qui ils ont confiance.  Je suis là pour toutes ces femmes qui n’osent plus sortir.  Je suis ici pour ceux qui n’obtiennent pas ce que promet le contrat social. »

L’adoption du pacte, désormais appelé le Pacte de Marrakech, coïncide avec le 70ième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, un document qui est au centre du pacte.  M. Guterres a déclaré : « Il serait ironique que, le jour où nous commémorerions le 70ième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, nous considérions que les migrants doivent être exclus du champ d’application de la Déclaration ».

Selon Janouch, tous les Suédois, quelle que soit leur appartenance politique, devraient participer à la manifestation et protester contre la politique suédoise.

« Nous n’avons pas besoin de plus de fissures dans ce pays.  C’est le pouvoir qui veut que nous nous affrontions », a-t-elle déclaré.  « Nous devons être seuls.  Je veux que le peuple s’unisse contre les abus de pouvoir qui y sont contenus, » a-t-elle poursuivi en soulignant le parlement suédois.

Katerina Janouch a également demandé pourquoi le pacte sur les migrations doit être signé, s’il n’est pas « contraignant », comme le prétendent les politiciens.

« Nous ne céderons pas ! », a-t-elle poursuivi, soulignant que le nombre de manifestants était deux fois plus élevé que le week-end dernier.

Je viens de l’ancienne Tchécoslovaquie et, en 1989, la dictature est tombée.  C’est ce qu’on appelle la révolution sociale.  Savez-vous comment cela s’est passé ?  La plume, les mots écrits.  La première fois, 30 personnes ont été arrêtées.  La prochaine fois, 300, puis, 3000.  La révolution de la société était un fait !  Et, nous le pouvons aussi, elle a invité la réunion du peuple suédois.

Source: NTEB

Traduit par: Pleins Feux

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.