Lieberman aurait révélé aux Palestiniens une partie du plan de paix de Donald Trump

L’ancien ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, aurait révélé à l’Autorité palestinienne (AP) les détails du plan de paix du président américain Donald Trump, a révélé mercredi le journal arabe Al-Hayat, information relayée dans les médias israéliens.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, s’adresse à la presse sur le plateau du Golan le 10 juillet 2018
JALAA MAREY (AFP / File)

Le quotidien al-Hayat, basé à Londres, a déclaré que le plan présenté par Lieberman comprenait l’établissement d’un État palestinien dans la bande de Gaza, une souveraineté partielle sur la Cisjordanie et de vastes initiatives économiques pour la création d’infrastructures.

Selon le journal saoudien, Lieberman aurait rencontré les membres d’une délégation palestinienne environ deux semaines avant sa démission en novembre et leur aurait indiqué que le plan leur accorderait la pleine souveraineté sur la zone A de la Cisjordanie et sur des parties des zones B et C. La zone A, qui représente environ 13% de la Cisjordanie, se trouve déjà sous le contrôle administratif palestinien.

La zone B (environ 18% du territoire) est sous administration conjointe israélo-palestinienne, tandis que la zone C, la plus grande partie de la Cisjordanie comprenant 60% du territoire, est contrôlée par Israël.

Le projet envisage également de laisser Israël contrôler certaines parties de Jérusalem-Est, les postes frontières et les infrastructures hydrauliques, tout en maintenant une présence militaire dans la vallée du Jourdain.

En ce qui concerne Gaza, le rapport indique que le plan prévoit que les pays donateurs – comme le Qatar et l’Arabie saoudite – consacrent d’importantes sommes d’argent à la construction d’un aéroport, d’un port, de routes de navigation et de passages frontaliers.

Le bureau de Lieberman a cependant nié avoir discuté de ce plan avec les Palestiniens ou même l’avoir vu. « L’ancien ministre de la Défense (…) n’a pas vu le plan et à sa connaissance, les Américains n’ont divulgué les détails du plan à aucun Israélien », a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’administration de Donald Trump a indiqué à Israël qu’elle présenterait son plan de paix pour le Proche-Orient au début de l’année 2019, a indiqué fin novembre l’ambassadeur israélien à l’ONU, Danny Danon.

« Nous ne connaissons pas les détails du plan mais nous savons qu’il est achevé », a dit M. Danon lors d’une rencontre avec des journalistes, précisant que le gouvernement américain avait discuté avec Israël de la période à laquelle il serait rendu public.

Il a par ailleurs dit s’attendre à une opposition des Palestiniens, dont les relations sont gelées avec les Etats-Unis depuis la décision il y a un an de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y installer l’ambassade américaine, jusque-là à Tel-Aviv.

En septembre, le président américain avait indiqué vouloir dévoiler avant la fin de l’année le plan américain pour le Proche-Orient, préparé par son gendre Jared Kushner et un avocat, Jason Greenblatt, laissant entendre qu’il permettait de créer un Etat palestinien.

Source: i24 News

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s