Un avertissement contre un évangile édulcoré

Pas de commentaire

La grande préoccupation de notre Père Céleste, c’est qu’aucun autre “évangile” ne puisse nous éloigner de la croix de Jésus Christ. De nombreux chrétiens ont vu leur foi sombrer parce qu’ils ont reçu une parole flatteuse de nombreuses années auparavant, peut-être quelque chose du genre : “Tu vas avoir un grand ministère et gagner des milliers d’âmes pour le Seigneur.” Mais rien ne s’est passé. Maintenant, cette brebis est totalement découragée, sa foi est en cendre.

Si tu veux recevoir une parole de la part du Seigneur, plonge-toi dans l’Écriture pour la recevoir. Mieux encore, qu’elle provienne du temps précieux passé dans le lieu secret avec Jésus. Que tes amis les plus proches puissent éprouver cette parole avec toi pour la confirmer, sinon, si tu laisses quoi que ce soit se mettre en travers du véritable évangile, tu finiras dans le désespoir.

Paul était préoccupé par cette dangereuse invasion de l’Église de Christ, quand il a dit aux Éphésiens : “il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux” (Actes 20:30). Le terme grec pour “pernicieuses” signifie une obstination persistante à promouvoir une erreur.

Paul donnait cet avertissement : “Certains parmi vous ayant de l’autorité vont se lever et apporter un évangile tordu, corrompant le pur évangile.” Comment cela peut-il arriver de la part des responsables de l’église ? Remarque bien que Paul ne parlait pas des loups ni de ceux qui volent aux veuves. Non, il parlait de pasteurs qui se recroquevillent et se détournent de la prédication du plein conseil de Dieu – ceux qui présentent un évangile édulcoré, un demi-évangile, seulement une partie de la Parole de Dieu.

Il est de la responsabilité de chaque croyant de s’assurer qu’il écoute l’enseignement d’un bon berger, de quelqu’un qui prêche la Parole de Dieu dans son entier et sans compromis. Jésus dit : “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis” (Jean 10:11). Cela signifie que le pasteur doit abandonner sa fierté et sa peur de l’homme pour nourrir son troupeau de la Parole pure de Dieu. Sois certain de ne pas écouter moins que cela.

David Wilkerson

Publicités

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s