L’Eglise a choisi de jouer à la prostituée de trois manières

« N’êtes-vous pas dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu? » (Marc 12:24)

La rhétorique politique américaine n’a jamais été aussi vitriolique.  La distinction entre les perspectives politiques n’a jamais été aussi clairement définie qu’aujourd’hui.  Le parti républicain est devenu le parti du compromis, de l’acquiescement et de la feinte allégeance à la règle du droit, c’est-à-dire à la Constitution.  Le parti démocrate est devenu le porte-parole de toutes les formes de débauche, de mal, de violence et de sentiments anti-américains.

L’Église a choisi de se prostituer de trois manières.  Certains membres du parti républicain ont choisi de croire que les républicains représentaient le meilleur espoir pour la survie de l’Amérique.  C’est simplement une illusion.  Il suffit de regarder les sénateurs républicains Flake, Collins et Murkowski pour prouver leur propos.  La vision pour l’Amérique partagée par de nombreux républicains diffère très peu de celle présentée par de nombreux démocrates.

D’autres chrétiens continuent à soutenir le parti démocrate.  Cette décision est extrêmement déconcertante étant donné la haine gratuite et les viles attaques contre tout ce qui s’approche de loin d’une position biblique orthodoxe sur des questions de moralité et d’enseignement chrétien sur la sainteté, la justice et le mandat de la Grande Commission de prêcher l’Évangile.

La troisième voie choisie par certains chrétiens consiste à se désengager complètement du processus politique et de la vie sociale et culturelle américaine. L’opinion de ce groupe est que la politique est une entreprise « sale » et  « perverse » et qu’il vaut mieux rester au-dessus d’une mêlée qui pourrait nuire à la réputation des autres religieux de leur communauté, de leur église locale et citoyens de la communauté dans laquelle ils vivent et se rencontrent.  Être respecté aux yeux des autres est beaucoup plus important pour ces chrétiens que presque tout le reste.  Ce choix n’est que légèrement meilleur que le choix trompé de ceux qui soutiennent le parti démocrate.  Y a-t-il une autre option ? Bien sûr, il y a une autre option.  Cette option consiste à choisir la voie de l’engagement culturel fondée sur la Bible.  À quoi cela ressemble-t-il ?

L’église a perdu son chemin parce qu’elle a succombé à l’ignorance auto-infligée dans deux contextes.

Le douzième chapitre de l’Évangile de Marc contient une parabole (versets 1-12) que Jésus annonçait aux chefs religieux juifs qu’il connaissait leur mauvaise intention à son égard et qu’ils suivaient le même chemin que leurs ancêtres pour persécuter ou assassiner chaque vrai prophète que Dieu leur a envoyé.  Le plus révélateur de ce passage est les versets 6 à 11 où Jésus prophétise le meurtre du fils du propriétaire du vignoble, tout en leur annonçant qu’il était en fait le Fils qu’ils rejetaient et avaient l’intention de tuer.  Les chefs religieux l’ont bien compris, comme le dit Marc 12:12.

Après cet échange, le Sanhédrin a commencé à formuler le « comment » ils allaient détruire Jésus (voir Marc 11:18).  Leur stratégie a abouti à une série d’attaques multiples visant à donner à Jésus l’apparence d’un insurrectionniste (Marc 12:13-17) et, si cela échouait, d’un imbécile théologique (Marc 12:18-27). Jésus a repoussé leurs tentatives avec ses vérités puissantes.  Premièrement, dans Marc 12:17, Jésus a rappelé à ses adversaires que le paiement des impôts n’était pas le principal problème du peuple juif.  Au lieu de cela, leur plus grand problème était d’honorer Dieu dans leurs vies.  Voici comment Jésus a dit : « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à    Dieu. » (Marc 12:17)

Puis, dans Marc 12:24, Jésus donne un coup de grâce aux stratagèmes des ennemis de Dieu.  Là, Jésus réprimande les hypocrites avec une réprimande cinglante.  Il a dit : « N’êtes-vous pas dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de dieu ? »

Permettez-moi de développer cette déclaration.  Jésus leur dit qu’ils sont dans « l’erreur ».  Le mot grec pour trompé est planao et est défini comme « errer » de vérité ou de vertu.  Jude 13 utilise un mot étroitement lié pour définir les faux enseignants : « étoiles errantes (planètes grecques) » qui finiront dans l’obscurité pour toujours.

Maintenant, basé sur les définitions ci-dessus et les mots associés pour se tromper, Jésus tire deux conclusions sommaires.  Premièrement, il dit que les chefs religieux juifs se sont éloignés de la vérité (dans l’erreur), comme en témoigne leur ignorance des Écritures.  Deuxièmement, parce que les chefs religieux juifs se sont éloignés de la vérité, ils ne connaissent pas la puissance de Dieu.

La construction grammaticale de ce verset apporte un point supplémentaire qui se perd dans la traduction.  L’implication est que les chefs religieux ignoraient les Écritures et qu’ils étaient volontairement dans cet état d’ignorance.  En d’autres termes, ils ne connaissaient pas la vérité parce qu’ils ne voulaient pas connaître la vérité.  Ils étaient heureux dans leur erreur.  En conséquence, ils ignoraient volontairement la puissance de Dieu.  Le contexte de leur ignorance concernait la résurrection.  Il y a une application à considérer pour nous.

Une grande partie des dirigeants de l’Église, des ministères, de l’éducation et des églises est devenue semblable aux chefs religieux du temps de Jésus.  Ils ignorent délibérément les Écritures et, à cause de cela, ils ne connaissent pas la puissance de Dieu.  Comment sont-ils délibérément ignorants des Écritures ?  Ils démontrent une ignorance volontaire par les politiques qu’ils soutiennent.  La mentalité de groupe chez de nombreux chefs religieux en matière de justice sociale et de socialisme en est un exemple frappant aujourd’hui.  L’ensemble du mouvement de l’église « éveillé » n’est rien de plus qu’un fantasme racial, un fantasme de théorie raciale critique opposant des individus anti-Dieu, anti-américains et anti-liberté qui voient un démon du racisme derrière chaque arbre.  Un jour, ces responsables d’église et les chrétiens qui les soutiendront vont se rendre compte qu’ils étaient des maraudeurs de la ligne de vêtements de l’empereur.

Abandonner la vérité des Écritures vous empêche également de connaître la puissance de Dieu.  Vous ne pouvez pas renier les Écritures qui révèlent Dieu et vous attendre à ce qu’il agisse dans votre vertu à la recherche de mésaventures. Trop de chrétiens poursuivent le tout puissant dollar, la prochaine chose nouvelle et pétillante sans laquelle ils ne peuvent pas vivre, et ils croient faussement que Dieu poursuit cette belle vie.  Dieu rejette toute chose vaine qui se dresse contre sa connaissance, et cela inclut les imaginations vaines de personnes qui revendiquent la puissance de Dieu œuvrant dans leur vie à accumuler des trésors sur cette terre.  Quand je parle de trésors sur la terre, je ne parle pas seulement de choses matérielles.  De nombreux pasteurs et responsables de ministères orgueilleux, arrogants et égoïstes sont depuis longtemps immunisés contre la critique.  Ils refusent toute forme de correction et sont aidés dans cette parodie par un groupe de lécheurs de bottes.  Je peux vous dire d’expérience personnelle que, lorsque vous signalez l’erreur dans l’enseignement et le comportement de nos personnalités religieuses modernes, les adeptes hypnotisés de ces joueurs de cornemuses vous attaqueront avec vengeance.

Une grande partie de l’église chrétienne est dans un état d’apostasie.  Ils ont accepté que tout ce que la culture considère comme vrai et noble est digne de leur collaboration.  Sinon, comment expliquez-vous l’idiotie du transgenre, du mariage homosexuel, de la fornication, de l’adultère, des sacrifices d’enfants, de la normalisation de drag queen et de l’identité de genre soutenue par les églises ? Ils se trompent !  Ils sont délogés de la vérité et sont des étoiles errantes (Jude 13) qui aggravent leurs erreurs en proclamant leur intégrité, comme s’il s’agissait là d’une carte de sortie de prison sans obligation d’obéissance aux ordres de Dieu.

Pourquoi tant de pasteurs encouragent leurs fidèles à appeler leurs représentants élus pour exprimer leur désapprobation face à une loi en suspens, et à croire qu’ils ont fait leur devoir ?  Comment l’Église est-elle devenue aveugle à tel point qu’ils pensent que les politiciens de Washington ou de leurs capitales nationales se soucient de ce qu’ils pensent ?

Pourquoi les chrétiens attendent-ils des politiciens qu’ils fassent ce qu’ils ne veulent pas faire ?  Écoutez-moi, votre représentant élu n’est pas votre substitut de ce que Dieu vous a appelé à être et à faire.  Votre représentant élu ne va pas sortir dans les rues pour protester contre la destruction anarchique de la vie perpétrée au moulin à avortements le plus proche.  Votre représentant élu ne partagera pas l’Évangile de Jésus-Christ avec vos voisins.  Les politiciens ne vont restaurer aucune sorte de moralité chrétienne dans nos communautés ou nos écoles locales.  Il n’y a qu’un seul moyen pour que cela se produise, et c’est si les chrétiens décidaient que Satan avait détruit suffisamment de notre nation et s’élevaient en masse et faisaient quelque chose pour y remédier.

L’église a commis la même erreur que les Sadducéens quand ils ont confronté Jésus à propos de la résurrection.  La dernière remarque de Jésus à leur sujet concernait leur ignorance du Dieu qu’ils disaient connaître et servir.  Jésus a dit : « Il n’est pas le Dieu des morts, mais, des vivants ; Vous vous trompez beaucoup. »

Les chrétiens traitent Dieu comme s’il était mort dans l’espace et dans le temps, comme s’il était là, mais pas vraiment impliqué dans leurs vies.  Les chrétiens agissent comme si Dieu ne bougerait pas de nos jours pour vaincre les hordes démoniaques de citoyens sans cervelle et de leurs opposants politiques qui sont devenus dépendants des largesses du gouvernement fédéral américain, de la propagande satanique des médias, des infestations de drogues, des adorations de Satan par l’élite des pédophiles d’Hollywood, qui produisent constamment un subterfuge anti-américain.  Les chrétiens sont devenus une coquille castrée de ce que Dieu voulait.

Heureusement, Dieu a gardé pour Lui un reste qui n’a pas plié le genou devant Baal.  Satan est en train de ravager l’Amérique et les chrétiens s’en moquent totalement.  Vous vous trompez si vous pensez que Washington nous sauvera.  Le système de la bête qui a conquis Washington et chaque agence fédérale n’est pas l’ami du vrai chrétien.  Nous devons cesser de rechercher toute forme d’assistance et commencer à nous opposer aux Lucifériens qui contrôlent Washington.  Il est temps de monter et de sortir dans la guerre.

Dieu agira quand les chrétiens iront dans les rues et commenceront une insurrection agressive contre les forces spirituelles des ténèbres qui étouffent l’Amérique.  Voulez-vous vous lever et rejoindre les guerriers de Dieu ?

Source: News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Publicités