Reuven Rivlin prône le dialogue interreligieux auprès de musulmans français

Le président israélien Reuven Rivlin a prôné le dialogue interreligieux auprès de représentants de la communauté musulmane de France, au premier jour de sa visite dans l’Hexagone mercredi.

Reuven Rivlin en présence d’imams à Paris le 23.01.2019
GPO/Haim Zach

« Dire que les religions sont la source d’une tension, sont la source d’un conflit possible qui pourrait se développer à chaque instant, voilà (…) ce qu’il faut absolument expliquer à tous : combien c’est erroné comme conception », a déclaré M. Rivlin, devant une trentaine de responsables du culte musulman et israélite.

« La conviction qui lie le judaïsme à l’islam doit être la clé de la paix et non une justification de la violence. Ce que vous et les dirigeants de toutes les communautés dites est particulièrement important en ce moment, », a-t-il ajouté.

Parmi eux figuraient Hassen Chalghoum, l’imam de la mosquée de Drancy, près de Paris, le cofondateur du programme « Emouna, l’amphi des religions » à l’Université parisienne Science-Po (formation pour prêtres, pasteurs, rabbins, imams et moines bouddhistes), l’imam Mohammed Azizi, et le président de l’association des musulmans sénégalais de France, Kemadou Gassama.

Assistaient aussi aux débats l’écrivain Marek Halter qui a animé la session, le grand rabbin de France Haïm Korsia et le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Francis Kalifat.

L’ambassadrice française en Israël Hélène le Gal était également présente, a constaté i24NEWS.

Faisant part de son constat d’une montée des populismes, du « fondamentalisme, (de) l’intégrisme, (de) l’extrémisme, du racisme », des « choses qui amènent l’antisémitisme », ce fils d’un professeur ayant traduit le Coran a appelé son auditoire à bâtir « une confiance entre les religions ».

« Nous ne sommes pas condamnés à vivre ensemble mais nous sommes destinés à vivre ensemble », a ajouté Reuven Rivlin, évoquant le cas de Jérusalem où cohabitent plusieurs confessions.

L’imam Chalghoum a jugé la rencontre « historique, forte et importante » pour « l’avenir de ces deux communautés, qui sont normalement la richesse de la France mais malheureusement sont devenues le problème de la France (…) ces dernières années ». C’est une « flamme d’espoir » dans une « période de tensions », assurant que « les religieux voulaient aller de l’avant ».

M. Halter a, à la fin de la séance exprimé le désir de voir prochainement les imams présents à Jérusalem.

Un entretien entre M. Rivlin et le président Macron est lui fixé à 16h et sera suivi d’une déclaration conjointe à la presse à l’Elysée (à suivre en direct sur i24NEWS) où se tiendra également un dîner officiel.

S’il s’agit de la première rencontre entre les deux leaders, le président Rivlin n’avait pas manqué de féliciter le président français au lendemain de son élection face à Marine Le Pen, le remerciant notamment pour sa position forte contre l’antisémitisme dans un courrier.

Au cours de ces trois jours à Paris, le chef de l’Etat israélien inaugurera par ailleurs l’exposition « Au-delà du devoir: des diplomates reconnus Justes parmi les nations » en compagnie du chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian. Il visitera ensuite une base de l’armée de l’air française et sera accompagné du commandant de l’armée de l’air, le Major-général Amikam Norkin.

Jeudi soir, Reuven Rivlin participera à une cérémonie marquant le 70e anniversaire de la création de l’Etat d’Israël en compagnie des chefs des communautés juives et de hauts responsables français.

En Israël, les attributions du président sont essentiellement honorifiques, le pouvoir exécutif étant largement concentré entre les mains du Premier ministre.

L’ambassadrice de France en Israël Hélène Le Gal s’est félicitée sur Twitter de cette visite qui coïncide avec les 70 ans des relations franco-israéliennes.

En novembre dernier, le Premier ministre Benyamin Netanyahou avait participé aux commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale aux côtés d’Emmanuel Macron et de plus de 60 chefs d’Etat et de gouvernement.

Le président français qui se rendra en Egypte à la fin du mois n’a pour l’heure prévu aucun déplacement officiel en Israël.

Source: i24 News

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s