Abbas se dit prêt à négocier avec Israël, quel que soit le vainqueur des élections

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré jeudi qu’il était prêt à négocier un accord de paix avec Israël, quelle que soit la personne qui sera désignée Premier ministre après les élections du 9 avril.

Le dirigeant palestinien s’exprimait lors d’une réunion à Ramallah entre avec 35 hommes d’affaires israéliens et des membres du Comité pour la coopération avec la société israélienne de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Il s’agissait des premières déclarations publiques du dirigeant palestinien concernant les élections israéliennes depuis l’annonce de leur tenue.

« Il nous a dit qu’il était absolument opposé à toute intervention dans les élections en Israël », a déclaré au Times of Israel Ilan Paz, général à la retraite de Tsahal. « Mais il a dit qu’il souhaitait négocier avec celui qui sera élu Premier ministre », a-t-il ajouté.

Ziad Darwish et Ahmad al-Hindi, membres du Comité d’interaction de l’OLP avec la société israélienne, également présents à la réunion, ont confirmé les propos de Paz.

Au vu des intentions de vote pour les différents partis en lice, le Premier ministre Benyamin Netanyahou, au pouvoir depuis près de dix années consécutives, continue de paraître le mieux placé pour former une coalition gouvernementale après les législatives anticipées du 9 avril, malgré une percée dans les sondages de l’ancien chef d’état-major israélien, Benny Gantz, qui a indiqué mardi devant ses militants qu’il œuvrera pour la paix en cas de victoire.

« Sous ma direction, le gouvernement se battra pour la paix et ne manquera pas une occasion de provoquer un changement dans la région », a-t-il déclaré.

La dernière fois qu’Abbas et Netanyahou se sont rencontrés officiellement pour des négociations, c’était en septembre 2010 à Jérusalem, après un gel des discussions qui avait duré près de 10 mois.

Israël et les Palestiniens avaient repris des négociations en 2014, sans que leurs dirigeants ne se rencontrent.

Abbas s’est également engagé à poursuivre la coopération en matière de sécurité entre Israël et les Palestiniens, a rapporté Darwish.

« Le président Abbas a déclaré que la coopération en matière de sécurité était une ligne rouge », a déclaré au Times of Israel Darwish, cousin du défunt poète palestinien Mahmoud Darwish.

« Il a dit que malgré la situation difficile, nous ne l’abandonnerions pas et qu’elle continuera », a-t-il encore rapporté.

Le président de l’AP soutient depuis longtemps la coopération sécuritaire entre Israël et ses forces de sécurité.

En septembre, lors d’une réunion à Ramallah, Abbas avait déclaré à des militants pacifistes israéliens que les forces de sécurité israéliennes et de l’Autorité palestinienne travaillaient « tous les jours » et que son peuple et lui « faisaient tout leur possible pour qu’aucun Israélien ne soit blessé », selon l’ONG La Paix maintenant qui y était présent.

Source: i24 News

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s