Christophe Castaner accusé d’avoir couvert des agressions sexuelles au sein de la police nationale

Le président Macron a plusieurs fois déclaré que la parole d’un élu, d’un ministre, a plus de poids que celle d’un simple citoyen parce qu’il a plus de responsabilités. L’argument peut se défendre, mais il a un revers de taille : plus de poids implique un comportement moral irréprochable.

Elu, ministre ou simple citoyen, rappelons à Macron qu’avant d’avoir des droits, nous avons des devoirs. L’article que nous publions sert à rappeler cela aux ministres – que personne n’a élu. -Dreuz

Christophe Castaner est accusé d’avoir couvert les « agissements du docteur Frey »par le syndicat Vigi, représentant le personnel du ministère de l’Intérieur et de la police nationale.

Le médecin, qui a été placé en garde à vue et sous contrôle judiciaire concernant des agressions sexuelles lors de visites médicales. Neuf personnes ont porté plainte. Le ministre de l’Intérieur aurait été au fait de ces agissements « dès le 24 octobre 2018 », si l’on en croit la lettre ouverte du syndicat.

« Avec un tel management, qui couvrent tous les agissements délictueux de la hiérarchie policière, pas étonnant que nos collègues se suicident. Déjà 11 en 2019, » peut-on lire. Les membres de Vigi demandent la démission de Christophe Castaner et d’Éric Morvan, directeur général de la police nationale.

Source : Laprovence via Dreuz Info

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s