Volcan de Yellowstone : Comment “un point chaud” force le magma à s’élever sous le supervolcan

Le volcan de Yellowstone est situé sur un “point chaud” de la croûte terrestre qui fait monter le magma à la surface sous le parc national de Yellowstone, a révélé un géologue dans un documentaire.

Le volcan de Yellowstone a connu trois éruptions dans l’histoire : il y a 2,1 millions d’années, il y a 1,2 million d’années et il y a 640.000 ans. Les volcans font généralement éruption lorsque la roche en fusion, appelée magma, remonte à la surface après la fonte du manteau terrestre en raison du déplacement des plaques tectoniques. Cependant, les géologues ont identifié un endroit profond sous le parc national de Yellowstone qui réchauffe constamment la croûte terrestre, formant du magma et l’obligeant à monter à la surface.

Le professeur Bill McGuire, du Benfield Hazard Research Centre de la University College London, a révélé en quoi Yellowstone est différent des autres volcans du monde entier lors de l’émission “Supervolcano” de la BBC Two.

Il a dit en 2011 : “De nombreux volcans du monde sont situés autour des plaques tectoniques rigides qui composent la partie extérieure de la planète.”

“Mais la caldeira de Yellowstone est un peu particulière.”

“Yellowstone se situe au sommet de ce que nous appelons un point chaud.”

“Ce que vous avez, c’est des matériaux chauds du manteau terrestre qui remontent, frappent la croûte terrestre et la font fondre.”

Le documentaire explique ensuite la théorie du Dr McGuire, révélant en quoi ce point chaud constitue une menace permanente.

Il explique en détail : “Un point chaud est un point fixe à l’intérieur de la Terre, que la plaque tectonique américaine déplace lentement.”

“Elle fait fondre la croûte sus-jacente qui crée une énorme chambre de roche en fusion.”

“Ceci est finalement obligé de créer un supervolcan.”

Les scientifiques ont déjà révélé qu’en cas de séisme, il pourrait s’écouler moins de deux semaines avant qu’une réaction catastrophique ne se produise.

La dernière éruption de Yellowstone a produit environ 2 500 fois plus de matériaux volcaniques que l’éruption du Mont St Helens en 1980.

Cela a créé une colonne éruptive si colossale qu’elle a recouvert environ 60 pour cent des États-Unis d’une épaisse couche de cendres.

Si la même chose venait à se reproduire, un mélange de cendres, de lave et de gaz surchauffé dépassant 1000°C pourrait se déplacer à des vitesses allant jusqu’à 500 km/h.

Si l’écoulement pyroclastique touchait quelqu’un, il mourrait en à peine quelques secondes, car l’air pourrait atteindre 300°C environ.

Source: Express.co.uk

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.