Yad Vashem et Israël saluent l’ouverture des archives secrètes du Vatican

De nombreux chercheurs réclament depuis des années de pouvoir examiner le rôle du pape dans la Shoah

Le pape François a annoncé lundi que les archives secrètes du Vatican sur le pontificat de Pie XII (1939-1958) seraient ouvertes en mars 2020, ce qui pourrait permettre de faire la lumière sur son action pendant la Seconde Guerre mondiale.

De nombreux chercheurs réclament depuis des années de pouvoir examiner le rôle de Pie XII dans la Shoah, une attitude que des organisations juives dénoncent comme une forme de complicité passive.

« J’ai décidé que l’ouverture des Archives du Vatican pour le pontificat de Pie XII aurait lieu le 2 mars 2020 », au 81e anniversaire de l’élection d’Eugenio Pacelli à la papauté, a déclaré le pape en recevant les archivistes du Saint-Siège.

Des membres du 22ème Régiment Royal, participant à la libération de l’Italie, en audience avec le pape Pie XII – 4 juillet 1944 (Crédit : Domaine public du Canada/Wikimedia Commons)

« L’Eglise n’a pas peur de l’Histoire », a affirmé François, en rappelant que Pie XII s’était retrouvé à la tête de l’Eglise « en un moment parmi les plus tristes et sombres du XXème siècle ».

« J’assume cette décision (…), sûr que la recherche historique sérieuse et objective saura évaluer sous sa juste lumière, avec les critiques appropriées, les moments d’exaltation de ce pape et, sans doute aussi les moments de graves difficultés, de décisions tourmentées, de prudence humaine et chrétienne », a-t-il ajouté.

Ces décisions « pourront paraître à certains comme une réticence et furent en fait des tentatives (…) de maintenir, dans les périodes de ténèbres les plus profondes et de cruauté, la petite flamme des initiatives humanitaires, de la diplomatie cachée mais active », a assuré le pontife argentin.

Alors que ses successeurs Jean XXIII (1958-1963), Paul VI (1963-1978) et Jean-Paul II (1978-2005) ont été canonisés, le procès en béatification de Pie XII, relancé en 2009 par Benoît XVI, est depuis au point mort en raison des controverses sur son rôle pendant la guerre.

Pour beaucoup d’historiens, il aurait dû condamner bien plus fermement le massacre des juifs mais ne l’a pas fait par prudence diplomatique et pour ne pas mettre en péril les catholiques dans l’Europe occupée.

Une pièce de théâtre, « Le Vicaire », du dramaturge allemand Rolf Hochhuth en 1963, adaptée dans le film à charge « Amen » du Grec Costa Gavras en 2002, a largement contribué à cette image d’un pape lâche.

D’autres historiens assurent en revanche sur le fait qu’il a sauvé des dizaines de milliers de juifs italiens en demandant aux couvents de leur ouvrir leurs portes.

Le musée de la Shoah de Yad Vashem a salué cette annonce lundi.

« Pendant des années, Yad Vashem a appelé à l’ouverture de ces archives, qui permettront des recherches ouvertes et objectives et un discours complet sur les questions portant sur l’attitude du Vatican en particulier, et de l’Eglise catholique en général, pendant la Shoah », a déclaré le musée dans un communiqué.

« Yad Vashem espère que les chercheurs auront un accès libre à tous les documents archivés », ajoute le communiqué.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien Emmanuel Nahshon a déclaré dans un communiqué : « nous sommes ravis de cette décision et espérons qu’elle permettra le libre accès à toutes les archives pertinentes ».

Source: Times of Israël


Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s