Il n’y a plus d’électricité au Venezuela depuis jeudi après-midi

Si le pays est habitué aux coupures d’électricité, c’est la première fois qu’il se trouve dans le noir dans son ensemble et pendant aussi longtemps. La situation des hôpitaux est dramatique. Toutes les activités sont paralysées.

Des supermarchés ont été fermés. MATIAS DELACROIX/AFP

Depuis jeudi 7 mars 17 heures, le Venezuela est touché par une gigantesque panne d’électricité. 22 des 23 Etats sont concernés. La panne s’est déclenchée à la fin de la journée de travail. Le métro a été bloqué obligeant des dizaines de milliers de Caraquenos à parcourir des kilomètres à pied pour rentrer chez eux. L’internet a été coupé, le téléphone également, tout comme la télévision. La monnaie liquide a disparu depuis des mois et tous les paiements, même les plus faibles, se font par carte bancaire. Plus aucune transaction ne peut avoir lieu, les magasins ont donc fermé. Toutes les écoles, toutes les administrations ont fermé ce vendredi, mais les élèves les lycéens et les employés n’ont pas été prévenus, faute d’électricité et donc de radio ou de télévision.

Dans les hôpitaux la situation est dramatique. Marielsi Aray est morte vendredi matin, elle avait 25 ans. Les appareils respiratoires qui la maintenaient en vie à l’hôpital universitaire de Caracas ont cessé de fonctionner à cause de la panne électrique. «Les médecins ont essayé de la ranimer manuellement, mais elle a décompensé et elle est morte à 2h00 ce matin», a raconté son oncle à l’AFP. Dès le début de la panne, les machines d’assistance respiratoire du service de soins intensifs où Marielsi étaient hospitalisée pour une affection pulmonaire grave se sont arrêtées. La jeune femme avait été transférée lundi d’une clinique privée.

À l’hôpital pour enfants J.M. de los Rios de Caracas, le générateur n’a pas démarré, comme dans la plupart des établissements hospitaliers, le matériel n’ayant pas bénéficié de l’entretien indispensable. Il s’est éteint dans la nuit de jeudi à vendredi à 2 heures du matin à l’hôpital de Catia. L’aéroport de Maiquetía, proche de Caracas, est resté dans le noir pendant la nuit selon des témoins. American Airlines, l’une des dernières compagnies à desservir le pays, a annulé tous ses vols.

Source: Le Figaro

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s