Israël mène plus de 100 frappes à Gaza en réponse à des tirs de roquettes sur Tel Aviv

L’armée israélienne a mené tôt vendredi une centaine de frappes contre des positions du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à des tirs de roquettes en provenance de l’enclave palestinienne vers Tel-Aviv, a-t-elle dit.

« Des avions de combat, des hélicoptères d’attaque et l’aviation israélienne dans son ensemble ont attaqué dans la nuit de vendredi une centaine de cibles de l’organisation terroriste Hamas dans la bande de Gaza », a dit l’armée dans un communiqué.

Des sources dans les milieux de sécurité de Gaza ont confirmé une centaine de frappes dans une quarantaine d’endroits à travers le territoire.

Mais seul un couple a été blessé dans le sud de l’enclave, selon des informations initiales.

Par ailleurs, le système de défense aérienne Dôme de fer a intercepté six roquettes tirées depuis Gaza vers les localités du sud du pays dans la matinée. Trois autres ont semble-t-il échoué à pénétrer le territoire israélien, ou sont tombées dans des zones inhabitées.

La sirène d’alerte à la roquette a retenti dans les localités qui se trouvent à la lisière du territoire palestinien à plusieurs reprises tout au long de la nuit, mais les projectiles n’ont fait pas fait de victimes.

Les débris d’une roquette interceptée sont toutefois tombés dans la cour d’une école de la ville de Sderot, sans faire de blessés.

Jeudi soir, deux roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers la région de Tel-Aviv sans faire état de victimes ou de dégâts.

Quelques instants avant que les tirs ne soient annoncés par l’armée, des sirènes avaient retenti à Tel-Aviv et dans les localités voisines.

L’armée a démenti le ministère des Affaires étrangères qui avait fait état de l’interception d’une roquette par le système de défense anti-missiles « Dôme de fer ».

« Les systèmes d’alerte ont fonctionné normalement. Aucune interception n’a été faite par les systèmes de défense aérienne », a assuré l’armée.

L’une des roquettes « est apparemment tombée dans la mer, l’autre s’est écrasée quelque part mais pas à Tel-Aviv », a déclaré à la télévision le maire de la ville côtière, Ron Huldai.

L’autre roquette aurait atterri dans un terrain vague, ne faisant ni dégât ni victime.

Le Djihad islamique, dans un premier temps tenu pour responsable a démenti être à l’origine des tirs, tout comme le Hamas, via un communiqué de sa branche armée.

Israël a toutefois contredit le démenti et soutenu que le Hamas était à l’origine des frappes.

Ces dernières semaines, Israël a frappé presque à plusieurs reprises des positions du Hamas en réponse à l’envoi de roquettes ou de ballons lestés de dispositifs explosifs sur les localités du sud du pays.

Suite au retentissement de la sirène d’alerte, des personnes en état de choc, et souffrant d’anxiété, ont été prises en charge par les services médicaux. Un homme de 50 ans, victime d’une légère crise de panique a été transporté à l’hôpital Wolfson de Holon, selon le porte-parole du Magen David Adom.

Le maire de Tel-Aviv, Ron Huldai a ordonné l’ouverture de l’ensemble des abris anti-missiles de la ville tandis que le Premier ministre Benyamin Netanyahou s’est rendu à la Kiria (quartier général de l’armée) pour une réunion sécuritaire en présence du chef d’état-major Aviv Cohavi qui s’est poursuivie jusque tard dans la soirée.

Ces tirs interviennent alors que le cessez-le-feu observé de part et d’autre demeure fragile, et qu’Israël est en pleine campagne électorale.

La majorité de la classe politique a réclamé une réaction forte de la part du gouvernement.

En octobre 2018, une roquette lancée depuis Gaza était tombée dans la mer près de Tel-Aviv et une autre avait touché Beer Sheva, une ville plus proche de Gaza, dans le sud d’Israël.

En guise de représailles, Israël avait frappé vingt sites à Gaza et fermé ses points de passage avec Gaza.

Lors l’opération « Bordure Protectrice » en 2014, la ville blanche avait été la cible quotidienne des roquettes palestiniennes pendant plus d’un mois.

Source: i24 News


Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.