L’Egypte met en garde le Hamas: Israël va vous renverser et « nous ne lèverons pas le doigt »

Après des tirs de roquettes depuis Gaza jeudi, des responsables égyptiens en visite ont averti le Hamas qu’il ne « lèverait pas le doigt » pour mettre fin aux représailles si Israël prenait des mesures décisives.

Les médias israéliens rapportent que des responsables égyptiens étaient enragés jeudi dernier après l’annonce de l’attaque à la roquette lancée à partir de la bande de Gaza sur la région de Tel Aviv au moment même où ils agissaient en tant que médiateurs du conflit entre le Hamas et Israël.

«Si Israël décide de lancer une opération à grande échelle à Gaza, [l’Égypte] n’arrêtera pas les attaques israéliennes. Même si Israël met fin à votre règne à Gaza en assassinant chacun d’entre vous et en reconquérant Gaza, l’Egypte et ses alliés ne lèveront pas le doigt pour arrêter la réponse israélienne », a déclaré un haut négociateur égyptien lors de la réunion, a déclaré journal quotidien Israel Hayom .

« Vous mettez nos vies en danger », a ajouté le responsable. « Le sang des Gazaouis est sur vos mains.« 

Le haut responsable égyptien a déclaré à Israël Hayom ce qu’il avait dit lors de la réunion et que sa délégation avait été prise au dépourvu par la nouvelle de l’attaque à la roquette, qui arrivait au moment où l’équipe égyptienne relayait les conditions potentielles d’un accord de cessez-le-feu conclu par Israël avec les dirigeants du Hamas.

Les diplomates égyptiens ont crié au chef du Hamas, Yahyah Sinwar, «Où pensez-vous que votre double jeu vous mènera ? Nous essayons de finaliser un accord de paix avec Israël et, dans notre dos, vous laissez votre peuple tirer des missiles à Tel Aviv ?»

Le responsable a déclaré au journal que Sinwar ne semblait pas moins surpris par la nouvelle et que le Hamas n’était pas derrière l’attaque à la roquette. Sinwar a ensuite demandé à la délégation égyptienne de prendre contact avec les institutions de défense israéliennes et de leur faire savoir que le Hamas n’était pas responsable.

Les deux roquettes ont été lancées à Tel Aviv vers 21h00 jeudi. Neuf autres ont été lancés dans des communautés du sud d’Israël. Les missiles ont déclenché des sirènes de roquettes dans la ville israélienne densément peuplée, en plus de déclencher des alarmes dans toute la région de Dan.

En réponse, Israël a frappé plus de 100 cibles du Hamas dans la bande de Gaza.

L’attaque à la roquette constitue la première fois depuis 2014, dans le cadre de l’opération Bordure de protection, que des terroristes à Gaza tentent de frapper Tel Aviv avec des roquettes. Le Jihad islamique palestinien, un autre groupe terroriste à Gaza, a également nié toute responsabilité dans les attaques, mais les responsables de la sécurité israélienne sont sceptiques quant à ces dénégations.

Les deux groupes sont financés par l’Iran, l’organisation terroriste du Hamas servant de gouvernement officiel de la bande de Gaza.

Le responsable égyptien a déclaré qu’avant que la nouvelle de l’attaque ne parvienne à la délégation, la réunion soit calme « et pleine de sourires ».

«Nous avons estimé que le Hamas accepterait [les conditions israéliennes] permettant un calme stable à long terme. Quelques minutes après que l’un des assistants de la délégation égyptienne soit entré dans la salle avec une expression inquiète, il a remis son téléphone portable aux chefs de la délégation. Les sourires ont rapidement changé en expressions sobres », a déclaré le haut responsable à Israel Hayom .

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News

Publicités