La solitude est universelle

Il existe trois types de solitude. La première, c’est être physiquement séparé d’autres gens. Par moment, la famille, les amis et d’autres personnes sont absents, mais ce n’est pas parce que nous sommes seuls que nous sommes solitaires. Nous profitons simplement de ces moments et reconnaissons que la vie n’est pas toujours remplie de gens.

En réalité, nous pouvons accomplir beaucoup de choses quand nous sommes seuls. Nous pouvons passer du temps avec Dieu et approfondir notre communion avec Lui. Le psalmiste David écrit : “Oui, c’est en Dieu que mon âme se confie ; de lui vient mon salut. Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut ; ma haute retraite : je ne chancellerai guère” (Psaumes 62:1-2).

Ensuite, il y a la solitude : “La solitude est une expérience commune à chacun de nous, elle est aussi la plus mal comprise.” (Ira J. Tanner, Loneliness: The Fear of Love). La solitude est universelle. Chaque personne vivante l’expérimente à un certain degré. La solitude, tu vois, n’est pas causée par nos circonstances, mais par un état d’esprit. C’est le sentiment que personne ne répond à notre faim profonde de soutien et d’amour.

Et puis, il y a le fait de s’isoler, c’est à dire se retirer intentionnellement de la présence des autres afin d’être seul. C’est le moment où nous pouvons être rafraîchis spirituellement et restaurés émotionnellement – un temps de renouveau et de créativité. Jésus Lui-même avait besoin de ces temps d’isolement, seul avec Son Père céleste. “Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul” (Matthieu 14:23).

La superficialité qui caractérise les chrétiens modernes est largement due au manque d’isolement. Nous nous précipitons ici et là pour assister à des concerts, à des rassemblements, à des études bibliques, à des campagnes d’évangélisation, à des retraites, des conférences et à des réunions de tout genre en pensant “remplir notre coupe” – tout en nous demandant pourquoi nous nous ressentons aussi vide et, oui, seul, même au milieu d’une foule de gens. Mais Jésus a dit : “Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos” (Matthieu 11:28).

Nicky Cruz

Publicités