Plus de la présence de Dieu

Dieu fait quelque chose de nouveau dans Son Église aujourd’hui. Cette grande œuvre de l’Esprit ne peut se trouver à un seul endroit. Elle se produit dans le monde entier, mais tu n’as pas à voyager loin pour pouvoir l’observer. En effet, cette “chose nouvelle” de Dieu peut avoir lieu dans un endroit aussi proche que l’église locale.

Dieu fait se lever des pasteurs et des gens qui vont s’emparer de Sa véritable bénédiction. Cette bénédiction a été mal représentée et tronquée par l’Eglise moderne. A présent, le Seigneur désire la renouveler pour tous ceux qu’Il appelle. Dieu a dit à Moïse qu’il n’y avait qu’un seul moyen d’obtenir Sa bénédiction (voir Nombres 22:27) et que les autres méthodes sont inacceptables à Ses yeux. La bénédiction qu’Il a décrite à Moïse est en trois parties :

  • “Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde !” (Nombres 6:24). Cela nous parle de la puissance de Christ qui nous garde. C’est le commencement de toutes les bénédictions : savoir que nous sommes gardés par Christ Lui-même. Le peuple de Dieu des derniers temps va s’emparer des promesses de l’Alliance pour leur donner un nouveau cœur, une sainte crainte.
  • “Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce !” (6:25). Cela décrit une église avec une bonne conscience, pas une conscience flétrie. Après tout, Dieu ne peut pas te montrer Sa “face” – c’est-à dire la gloire de Sa grâce – tant que tu n’es pas en sécurité en Lui. Cela implique la faveur : tu n’es plus un étranger devant Dieu, mais quelqu’un qui jouit de Sa faveur.
  • “Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !” (6:26). Cela parle d’une augmentation de la présence de Dieu. Voilà une marque de cette chose nouvelle que Dieu accomplit : un peuple prosterné qui reçoit de Dieu un attouchement d’amour et d’assurance. Cet attouchement intime nous garde prosternés dans la prière et nous entendons clairement Sa voix. Pendant ces temps, un ministère pur prend naissance en nous.

Les serviteurs qui ont été dans la présence de Dieu ne sont ni agités ni passionnés. Ils ont reçu une grande paix et, à cause de cette paix, ils se conduisent comme Christ le faisait. Comme il est merveilleux de savoir que nous pouvons entrer dans Sa présence librement.

David Wilkerson

Publicités