L’Egypte appelle à l’apaisement entre le Hamas et Israël avant l’anniversaire de la « Marche du retour »

L’ONU a appelé à éviter une effusion de sang.

 Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, soutient une proposition égyptienne pour contenir les manifestations de Palestiniens près de la frontière avec Israël, ont indiqué vendredi deux responsables du mouvement islamiste à la veille du premier anniversaire de la « Marche du retour », à haut risque.

Israël n’a pas réagi dans l’immédiat à cette annonce.

Des dizaines de milliers de Palestiniens devraient se rassembler samedi en différents points le long de la barrière israélienne.

Ils réclament la levée du blocus israélien de la bande de Gaza, le droit de revenir sur les terres qu’eux-mêmes ou leurs parents ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d’Israël en 1948.

L’Egypte, traditionnelle intermédiaire entre le Hamas et Israël, ainsi que l’ONU tentent d’éviter une nouvelle escalade de la violence à la frontière.

Vendredi matin, jour de repos et de prière, la ville de Gaza ne donnait guère de signe de se préparer à une journée de tous les dangers. De l’autre côté, Israël a déployé troupes, chars et artillerie.

Les organisateurs de la manifestation ont appelé à laisser tomber toute autre activité samedi. Ismaïl Haniyeh, le chef du mouvement islamiste Hamas au pouvoir depuis 2007 dans l’enclave coincée entre Israël, l’Egypte et la Méditerranée, parle de « manifestation d’un million » de personnes.

« Nous travaillons avec l’Égypte et par le biais de leur délégation actuellement à Gaza pour résoudre la crise humanitaire et mettre fin aux souffrances de notre peuple. Nous devons renforcer notre dignité par la concrétisation d’ententes sérieuses respectées par l’ennemi: stopper l’agression et épargner notre peuple des souffrances causées par l’occupation, le siège et l’agression, »a-il annoncé.

Et les organisateurs ont appelé à manifester pacifiquement.

Un délégation égyptienne a négocié avec le Hamas et d’autres groupes palestiniens jusqu’aux premières heures vendredi, selon les deux responsables du Hamas.

L’un d’entre eux, qui a pris part aux pourparlers avec les Egyptiens, a indiqué à sous le couvert de l’anonymat que son mouvement appuyait une proposition égyptienne de maintenir les manifestants à plusieurs centaines de mètres de la frontière.

En échange, les Egyptiens « nous ont informés qu’Israël ne va pas faire un usage excessif de la force », a indiqué ce responsable du Hamas.

Les Israéliens ont ainsi promis de ne pas tirer sur les manifestants sauf s’ils s’approchent du mur de sécurité séparant le territoire israélien de l’enclave palestinienne, a-t-il dit.

Source: i24 News

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s