Les échanges russo-libanais vont croissant

Selon le président libanais, la Russie a réussi à assurer un équilibre des pouvoirs dans la région du Moyen-Orient.

Le président libanais, Michel Aoun (G), accueilli le 25 mars 2019 à l’aéroport de Moscou par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov. ©Reuters

Le président libanais a déclaré que les actions de la Russie avaient non seulement permis à la Syrie de préserver son intégrité territoriale, mais elles avaient aussi contribué à renforcer la stabilité régionale.

Le président libanais Michel Aoun s’est rendu pour la première fois en tant que président du Liban en Russie. Il s’agit seulement de la 3e visite officielle d’un dirigeant libanais en Russie même si cela fait plus de 75 ans que les deux pays entretiennent des relations diplomatiques.

À la fin de sa visite, le président libanais a accordé une interview au journal russe Rossiyskaya Gazeta au cours de laquelle il a parlé de la perspective des relations Moscou-Beyrouth ainsi que du rôle joué par Moscou pour un Moyen-Orient plus stable.

Michel Aoun a indiqué aussi que les relations entre les deux pays étaient actuellement bonnes et qu’elles étaient en cours de développement : « Aujourd’hui, les relations entre les deux pays ont pris de l’ampleur et les échanges commerciaux entre le Liban et la Russie ont augmenté. Nous travaillons ensemble dans les domaines économique, industriel et culturel, et nous avons le potentiel nécessaire pour faire plus d’échanges encore. »

Il a indiqué à cet égard que l’un des secteurs les plus importants de la coopération libano-russe était le secteur pétro-gazier, en ajoutant que des projets avec des sociétés russes sur le sol libanais avaient commencé à se mettre en œuvre.

« La Russie a préservé l’intégrité territoriale de la Syrie et elle a été en mesure de maintenir l’équilibre des forces au Moyen-Orient en entreprenant des actions au bon moment. C’est ainsi que la stabilité régionale a été renforcée. Dans le cas contraire, la guerre et les effusions de sang au Moyen-Orient se seraient poursuivies au Moyen-Orient », a rappelé le président libanais.

Rappelant que les autorités de Moscou et de Beyrouth avaient créé un comité de coordination conjoint pour faciliter le retour des réfugiés syriens du Liban dans leur pays, il a appelé les Nations unies à en faire davantage à ce sujet.

Enfin le dirigeant libanais a exprimé le souhait que la Russie aide le gouvernement libanais à créer les conditions propices à une cohabitation pacifique entre les chrétiens et les musulmans.

Source: Press TV

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.