Israël: Donald Trump, reine Esther des temps modernes?

Pour les élections israéliennes d’avril, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui fait face à une série d’accusations de corruption, peut compter sur le soutien du président américain Donald Trump.

En visite ce lundi 25 mars à la Maison Blanche, l’homme fort israélien devrait recevoir de la part de Donald Trump l’officialisation de la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan syrien, occupé en 1967, puis annexé par l’Etat hébreu. Cette acceptation de l’annexion de terres conquises serait sans précédent dans l’histoire américaine moderne et irait à l’encontre des principes fondateurs des Nations-Unies, souligne le quotidien britannique The Guardian.

Toujours selon The Guardian, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, un protestant évangélique, aurait contribué à amplifier la tendance de Benjamin Netanyahou à présenter la séquence politique actuelle comme un écho à des épisodes bibliques au cours desquels la survie même des Juifs était en jeu. Ainsi, interrogé par un média évangélique pour savoir si Donald Trump était la reine Esther des temps modernes – une héroïne biblique célébrée comme sauveuse des Juifs pendant la fête de Pourim, qui a eu lieu la semaine passée – Mike Pompéo a répondu : «En tant que chrétien, je crois certainement que c’est possible.»

«Le langage théologique commun – souvent apocalyptique – a contribué à créer une alliance avec les évangéliques américains, ce qui est essentiel pour l’influence de Benjamin Netanyahu dans la politique américaine», poursuit le quotidien britannique. Mike Pompeo, de son côté, a souligné le symbolisme de cette coalition en visitant le Mur des Lamentations à Jérusalem avec Benjamin Netanyahu, devenant ainsi le premier haut responsable américain à visiter la vieille ville accompagné d’un homologue israélien.

Avant les élections incertaines d’avril, lors de sa visite à Washington, Benjamin Netanyahu pourrait revendiquer une autre victoire diplomatique. La Première ministre roumaine Viorica Dancila a promis dimanche que son pays allait déménager son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, malgré l’opposition du président roumain Klaus Iohannis.

Source: Evangéliques.info

Publicités

There is one comment

Commentaires fermés