Etats-Unis: Les députés de l’Etat de Géorgie ont voté la «loi du battement de coeur», restreignant l’avortement

Les députés de l’Etat de Géorgie, dans le sud des Etats-Unis, ont voté le 29 mars une loi restreignant l’avortement, connue sous le nom d’«Heartbeat Bill» («texte du battement de coeur» en français). L’interruption volontaire de grossesse serait interdite après la détection d’un battement de coeur de fœtus soit après six semaines. C’est avant que la majorité des femmes n’apprennent leur grossesse, dénoncent certaines associations de défense des droits humains.

Le gouverneur Brian Kemp – qui a félicité les législateurs pour «leur courage indéniable» – devrait promulguer la loi. «La Géorgie attache une grande valeur à la vie. Nous défendons les innocents et parlons au nom de ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes», a commenté le gouverneur républicain.

Plusieurs dizaines de stars d’Hollywood dont Ben Stiller, Alec Baldwin et Alyssa Milano ont menacé de boycotter la Géorgie – une destination populaire pour les tournages – si la loi était promulguée. De même, l’American Civil Liberties Union a promis une action en justice.

Cette année passée, la «loi du battement de coeur» a déjà été votée par quatre États américains : le Mississippi (le 20 mars), le Tennessee, le Kentucky et l’Iowa. Elle a été bloquée le mois dernier par des juges dans ces deux derniers Etats. L’avortement a été légalisé aux Etats-Unis par la Cour suprême en 1973, tant que le foetus n’est pas viable. Chaque Etat peut néanmoins restreindre ou interdire les avortements, sauf si la vie ou la santé de la mère est en danger.

Source: Evangéliques.info