Al Akhbar : Trump veut que la Jordanie accueille 1 million de « Palestiniens »

Le journal libanais Al-Akhbar a rapporté vendredi de nouveaux détails sur la promesse faite par le président Donald Trump dans « l’accord du siècle » qui sera révélé après les élections de ce 9 avril.

Selon le journal, 45 milliards de dollars seront investis dans des projets du Royaume de Jordanie en échange de son accord d’acceptation d’un million de « Palestiniens ». Mais le roi Abdullah a clairement indiqué qu’il pensait que le plan était dangereux.

Selon le rapport, le président égyptien Abd al-Fatah al-Sisi devrait être informé des derniers détails du plan lors de sa visite à Washington la semaine prochaine. Ce serait avant l’annonce officielle et sa mise en œuvre, qui sont prévues après les élections de mardi en Israël.

Al-Akhbar a également rapporté que l’Egypte et la Jordanie avaient réduit leur opposition à l’accord, sur lequel le roi Abdullah avait déjà été informé lors de sa récente visite à Washington.

Le roi a déclaré que le plan était dangereux et difficile à mettre en œuvre, en particulier la partie relative aux échanges de terres à Tzofar, au moshav dans le désert d’Arava, et Naharayim, où la Jordanie a conquis en 1948 l’île de la Paix et une centrale hydroélectrique qui appartenait à Israël. Selon la proposition de Trump, la Jordanie recevrait de l’Arabie saoudite une superficie égale à celle de ces territoires qu’Israël rachèterait.

En outre, il a été demandé à la Jordanie d’accueillir un million de réfugiés «palestiniens» en plusieurs étapes, moyennant des investissements de 45 milliards de dollars. Le PIB de la Jordanie n’est que de 40 milliards de dollars.

L’Arabie saoudite et d’autres États du Golfe financeront ces investissements.

Selon Al-Akhbar, le roi Abdullah a déclaré à des responsables égyptiens, d’après les cartes qu’il avait vues à Washington, que le plan américain prévoyait la création d’une confé-dération de l’Autorité palestinienne, de la Jordanie et de l’administration civile israélienne dans les territoires libérés.

Le plan prévoit également que l’Égypte permette aux «Palestiniens» de circuler librement dans le terminal de Rafah, de travailler légalement dans les zones industrielles égyptiennes et de poursuivre sur la voie de la citoyenneté égyptienne.

L’Égypte serait récompensée par des projets d’une valeur de 65 milliards de dollars dans le nord du Sinaï. Le Liban sera également inclus dans le nouvel accord, en accordant la citoyenneté libanaise aux réfugiés «palestiniens» installés sur son territoire, sans demander leur retour en Israël.

Source: Infos-Israel.News

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s