L’importance de la résurrection

Lors de son séjour à Portsmouth, en Angleterre, en 2001, le journal local rapportait une statistique choquante qui m’attristait profondément. À l’approche des Fêtes de Pâques, 50 membres du clergé ont été interrogés sur les croyances de leur congrégation ; 48% ont déclaré qu’ils « ne croyaient pas en la résurrection physique de Jésus » et 60% ont déclaré « croire que l’esprit de Pâques avait été perdu au profit des lapins et des œufs de Pâques ». Inutile de dire que ce rapport révélait une tendance nauséabonde de nombreuses églises à travers le monde qui ont abandonné la simplicité de prêcher tout l’évangile en faveur de messages centrés sur l’homme et qui plaisent à l’homme.

La substance de l’Évangile a été clairement exposée par l’apôtre Paul dans sa première lettre aux Corinthiens. Il écrit :

« Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; Autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; Qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures. » (1 Corinthiens 15:1-4)
Il est clair que la crucifixion et la résurrection de Jésus sont la clé de la déclaration de l’évangile au monde.

Aucun autre événement de l’histoire n’a connu une reconstruction historique aussi ridicule. Il semble que chaque soi-disant érudit religieux ait un récit alternatif pour cette doctrine fondamentale de l’Église chrétienne. Ceci est probablement dû au fait qu’aucun autre événement de l’histoire de l’humanité n’est aussi important pour la foi chrétienne que la résurrection de Jésus.

Pourquoi ? Pas parce que nous ne pourrions pas apprécier la compréhension de son enseignement sans cet événement. De nombreux enseignants ont dit des choses intéressantes et sont morts pour leurs convictions. Ce n’est pas pour que nous puissions simplement incorporer dans notre vie la devise « Aime ton prochain comme toi-même ». De nombreux dirigeants ont donné à l’humanité des slogans qui nous permettent de vivre.

La résurrection de Jésus distingue le Christianisme de tous les autres systèmes religieux mondiaux. L’apôtre Paul l’a bien précisé lorsqu’il a expliqué à l’Église de Corinthe :

« Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ? S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. » (1 Corinthiens 15:12-19)

Tout au long du livre des Actes, nous voyons que la revendication de la résurrection était le fait historique central du message évangélique de l’église primitive. Luc commence son récit de l’Église en déclarant :

« Théophile, j’ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner dès le commencement, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu’il avait choisis. Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jour, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. » (Acte 1:1-3)
Regardez Pierre lors du jour de la naissance de l’Église (le jour de la Pentecôte) :

« Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. Dieu l’a ressuscité en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle. » (Actes 2:22-24)
Paul termine sa défense en disant :

« Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. » (Actes 2:36)
Tout au long du Livre des Actes, vous voyez que la résurrection de Jésus était le centre de leur message d’évangélisation :
Actes 3:15 Pierre après la guérison de l’homme agneau.
Actes 4:10 Pierre devant le Sanhédrin juif.
Actes 4:33 Le témoignage général de l’église de Jérusalem.
Actes 10:40 Le sermon de Pierre devant la maison de Corneille.
Actes 13:30-34 Sermon de Paul dans la synagogue d’Antioche en Pisidie.
Actes 17:2-3 Méthode de présentation standard de Paul.
Actes 17:18 Paul dans les rues d’Athènes.
Actes 17:31 Paul devant les philosophes sur l’aréopage.

En vérité, le message de la résurrection de Jésus est essentiel dans la prédication de l’Évangile aux non-convertis. Mais, attendez, il y a plus. C’est aussi l’accomplissement indéniable de la prophétie messianique. Jésus a dit :

« Il ajouta qu’il fallait que le Fils de l’homme souffrit beaucoup, qu’il fut rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. » (Luc 9:22)
La résurrection est également une doctrine fondamentale sur laquelle repose notre foi en tant que chrétiens :
Romains 4:22-24 Promesse de justice imputée.
Romains 6:4-11 Promesse d’une nouvelle vie en Christ.
Romains 8:11 Promesse de vie à nos corps mortels.
2 Corinthiens 4:14 Promesse d’être ressuscité avec Christ.
Éphésiens 2:6 Promesse de s’asseoir ensemble dans les lieux célestes en Christ.
1 Pierre 1:3-5 Promesse d’espoir de vie.
1 Pierre 2:21 Promesse de fournir une base solide à notre foi en Dieu.

Au cours de cette période de commémoration de la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, je vous encourage à méditer sur cette vérité merveilleuse et puissante qui est la déclaration ultime de l’amour de Jésus de Dieu :

« … lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. » (Romains 4:25)

Source: Khouse

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Publicités