Une grande partie de l’Eglise est une opposition contrôlée

« Heureux celui qui s’intéresse au pauvre !  Au jour du malheur l’Éternel le délivre. »

Psaumes 41:2

Les Démocrates ont intensifié leur guerre contre Dieu et l’Église chante plus fort.  Qu’est-ce que je veux dire par là ?  On raconte l’histoire d’une congrégation allemande réunie dans un bâtiment situé le long d’une voie ferrée menant à un camp de concentration nazi.  Voici cette histoire racontée par un de ces fidèles.

« J’ai vécu en Allemagne pendant l’holocauste nazi.  Je me considérais comme un chrétien.  Je suis allé à l’église depuis que je suis petit.  Nous avions entendu parler de ce qui se passait pour les Juifs, mais comme la plupart des gens de ce pays, nous avons essayé de nous distancer de la réalité de ce qui se passait réellement.  Qu’est-ce que quelqu’un pourrait faire pour les arrêter ? »

« Une voie de chemin de fer passait derrière notre petite église et, chaque dimanche matin, nous entendions le sifflement à distance, puis, le claquement des roues se déplaçant sur la voie.  Nous avons été dérangés lorsqu’un dimanche, nous avons remarqué des cris venant du train qui passait.  Nous avons pris conscience que le train transportait des Juifs.  Ils étaient comme du bétail dans ces voitures ! »

« Semaine après semaine, le sifflet du train résonnait.  Nous craignions d’entendre le son de ces vieilles roues parce que nous savions que les Juifs commenceraient à nous crier après notre église.  C’était si terriblement dérangeant !  Nous ne pouvions rien faire pour aider ces pauvres gens misérables, mais leurs cris nous ont tourmentés.  Nous savions exactement à quelle heure ce sifflet allait sonner et nous avons décidé que le seul moyen de ne pas être aussi troublé par les cris était de commencer à chanter nos hymnes.  Au moment où ce train passait près de la cour de l’église, nous chantions à tue-tête. Si certains des cris atteignaient nos oreilles, nous chantions un peu plus fort jusqu’à ce que nous ne puissions plus les entendre.  Les années ont passé et personne n’en parle plus, mais j’entends encore ce train siffler dans mon sommeil.  Je peux encore les entendre crier au secours.  Dieu pardonne à nous tous qui s’appelle chrétiens, mais n’avons rien fait pour intervenir. »

« Leurs cris nous ont tourmentés. …  Si certains de leurs cris atteignaient nos oreilles, nous chanterions un peu plus fort. »

Qu’est-il arrivé aux chrétiens en Amérique ?  Des décennies après la décision artificielle, fabriquée et factice Roe vs. Wade, qui a été rendue par SCOTUS, beaucoup de personnes croient faussement que le droit de la terre l’est, après que plus de 60 millions d’enfants à naître aient été assassinés dans le ventre et partiellement hors du ventre dans une « procédure » connue sous le nom d’avortement partiel de naissance, 44 sénateurs démocrates qui ont obéi à l’esprit politique de l’Antéchrist à Washington DC, ont choisi de donner un coup de pouce à la vie pour les enfants qui survivent miraculeusement à la tentative odieuse de les assassiner avant et pendant la naissance.  Le cirque continue dans l’esprit !

Que cette décision de sénateurs qui ont juré de faire respecter la Constitution et en particulier le 14ème amendement accordant une protection égale de la loi à tous les Américains, qui ont publié des « déclarations officielles » justifiant leur esprit sataniquement contrôlé, faisant de cette décision un simple vote sur un autre projet de loi à l’examen est la preuve qu’un individu rationnel doit se lever avec une indignation juste et allumer un feu qui balayera notre pays de ce peuple pervers.

Quelle a été la réponse de l’Église ?  Pour la plupart, ils chantent plus fort.  Cette réponse est simplement le même comportement qui a rendu l’Église efféminée, émasculée, anémique et une caricature pitoyable de ce qu’elle est censée être.  L’Église a abandonné le champ de bataille il y a plusieurs décennies.  Aujourd’hui, l’église visible et organisée est en pleine retraite sur presque tous les fronts.  Comment est-ce arrivé ?

Le grand désastre évangélique

Le théologien et auteur Francis Schaeffer s’est montré très précis dans son évaluation du glissement rapide de l’Amérique et des autres cultures dans un abîme de méchanceté et de débauche.  En 1984, Schaffer a écrit La Grande Catastrophe Évangélique sur la base de ses observations à cette époque.  Voici certaines des nombreuses choses que Schaeffer croyait présager d’une mauvaise nouvelle pour l’Église.  C’est ma conviction que la critique ci-dessous explique comment nous sommes parvenus au point d’implosion morale et éthique en Amérique aujourd’hui.

L’Amérique a été vaincue par l’attaque du relativisme moral dans la vie publique et privée.  L’adoption du relativisme moral chez les chrétiens signifie que la vérité absolue meure et que chaque individu devienne le capitaine de son propre univers.  Le bien et le mal sont déterminés par le privé et l’éclatement de la société en découle.  La manipulation et la tromperie s’utilisent facilement contre un peuple qui a abandonné les hauteurs d’une morale commune enracinée dans l’infaillibilité de la Bible.

Les liens communs jadis partagés par la plupart des Américains ont été déchiquetés.  Une nouvelle mentalité de folie démoniaque a envahi un grand nombre d’Américains qui sont maintenant déclenchés par la simple mention de mots, de perspectives politiques et même de chapeaux !  La politique des partis est devenue le nouveau Baal pour beaucoup.  L’Église réagit en déclarant à la culture que c’est un espace sûr pour tous, une organisation inclusive de réconfort et de guérison.  Ce que l’Église est devenue en réalité est la porte de l’enfer pour tous ceux qui succombent au chant des sirènes de la paix et de la sécurité de notre temps.

Le compromis doit suivre une morale amorphe et des arguments doivent être pris en compte pour toute forme de péché et de mal.  Lorsque le compromis s’enracine, l’apostasie apparaît et se cristallise en tant que nouvelle doctrine et qu’un nouvel évangile est élevé au sein de l’Église.  Ce nouvel évangile est ensorcelant et bientôt les chrétiens se retrouvent abasourdis dans les Écritures, l’éthique et la société.  Cela entraîne la perte de l’enseignement, de la portée et de l’évangélisation pleine du Saint-Esprit.

Un peu de levain laisse place à la fissure créée par le relativisme et le compromis et précipite l’évangile social, la justice sociale et l’œcuménisme.  Je déclare depuis de nombreuses années que ce nouvel évangile du socialisme n’est pas biblique, mais marxien et satanique.  Le vrai problème de l’humanité est le même que celui que la Bible a toujours déclaré : Nous sommes une créature déchue vivant dans un monde déchu.  Le péché est la question, pas des systèmes sociaux, économiques ou politiques injustes.  Ceux-ci sont le résultat du péché, mais, ils ne changeront pas tant que le cœur ne changera pas chez un nombre significatif d’hommes et de femmes.  En d’autres termes, la culture ne changera que si les cœurs des gens changent favorablement envers Dieu.  Le contraire est également vrai et c’est exactement ce qui se passe actuellement.  Les gens sont conduits loin du seul moyen de salut et d’une vie civique saine : La foi en Jésus-Christ.

Toutes les choses mentionnées ci-dessus ont fusionné dans la manifestation la plus odieuse de destruction malveillante que j’ai jamais vue.  L’infanticide est maintenant joyeusement codifié dans la loi de l’état dans de nombreux endroits. Certains chrétiens sont horrifiés par la tournure des événements.  Ma question à eux est la suivante : Pourquoi êtes-vous choqués ?  De nombreux chrétiens ont chanté plus fort, les arguments en faveur du meurtre d’enfants à naître ayant acquis une base intellectuelle dans l’esprit des Américains.  Des euphémismes tels que « choix », « une décision entre une femme et son médecin » et « mon corps, mon choix » sont devenus monnaie courante et ont été acceptés comme raisonnables.  Rien ne justifie l’assassinat d’enfants à naître.  L’Amérique tolère maintenant l’assassinat d’enfants nés !  La pente est vraiment glissante !

L’avertissement de Schaeffer est valable et opportun pour nous aujourd’hui : « L’enfant à naître est un être humain créé à l’image de Dieu, et le nier est renier l’autorité de la Bible.  Il est impossible de lire Psaumes 139 et de croire vraiment en l’incarnation et de ne pas se rendre compte que l’enfant conçu en Marie par la puissance du Saint-Esprit était bien le Fils de Dieu depuis le moment de la conception. »

Chers chrétiens, il est temps de se lever et de marcher dans les rues en demandant, et non pas demander, à vos élus, à tous les niveaux, de renier leur soutien à l’infanticide inspiré de façon démoniaque.  Appelez votre sénateur, membre du Congrès, responsables locaux et responsables gouvernementaux et dites-leur sans équivoque qu’ils exprimeront vos convictions à ce sujet ou qu’ils feront face à des rappels et à une résistance organisée à chaque tour.

Les chrétiens doivent adopter une stratégie offensive dès maintenant !  Frappez maintenant pendant que les Démocrates ressentent toute la colère des Américains malades et fatigués de leurs absurdités excessives et mondialistes. L’ordre du jour du Congrès, tant les démocrates que les républicains, soumet la population américaine aux caprices de leur aristocratie imaginaire.

L’actuelle Présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, a récemment déclaré avec étonnement qu’elle-même, ainsi que le reste de ses démocrates, « accomplissait l’œuvre du Seigneur ».  Mais son Seigneur n’est pas Jésus-Christ, ni le Père.  Son seigneur est Satan et à moins qu’elle ne se repente de sa méchanceté, elle va ouvrir toutes grandes les portes de l’enfer.

Très clairement pour les lecteurs qui soutiennent l’infanticide sous quelque forme que ce soit : Vous n’êtes pas chrétien si vous soutenez le meurtre de bébés à naître.  Vous êtes un larbin contrôlé sataniquement.  Faites-moi souffrir si vous voulez, mais vous le faites à vos risques et périls.  J’enlève mes gants et jure avec ceux qu

i croient pouvoir être rassurés par la conviction qu’ils sont chrétiens et défendent le meurtre d’un enfant.  Vous n’êtes rien de plus qu’une opposition contrôlée par satanisme et je vous réprimande au nom de Jésus-Christ.

Écoutez-moi, Amérique chrétienne : Chanter plus fort signifie simplement que vous n’entendrez pas les pas de vos bourreaux lorsqu’ils viendront vous  chercher !  Levez-vous et combattez.

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Publicités