Poutine : la Corée du Nord prête à la dénucléarisation en cas de garanties sur sa souveraineté

Le chef d’Etat russe a salué une discussion constructive avec son homologue nord-coréen, qu’il rencontrait pour la première fois à Vladivostok. Il a souligné l’importance du droit international dans la résolution de la crise de la péninsule coréenne.

Le président russe Vladimir Poutine s’est exprimé le 25 avril lors d’un point presse à l’issue de son entretien avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, pour la première rencontre entre les deux dirigeants sur l’île Rousski, près de Vladivostok en Russie.

Dénucléarisation : «restaurer la force du droit international»

La question de la dénucléarisation dans la péninsule coréenne a occupé une place importante dans les discussions.

Le président russe a rappelé sa position sur cette question, à savoir qu’il était favorable, comme les Etats-Unis, à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Il a fait savoir que Kim Jong-un lui-même s’était dit favorable à la dénucléarisation, ajoutant toutefois : «La Corée du Nord a besoin de garanties sur sa sécurité et sa souveraineté.»

Saluant une «discussion intéressante et constructive» avec son homologue, Vladimir Poutine a souligné l’importance de «restaurer la force du droit international» comme clé de la résolution des tensions dans la région.

Lors d’un précédent sommet entre Pyongyang et Washington à Hanoï en février, Donald Trump avait déjà expliqué que Kim Jong-un s’était dit prêt «à procéder à une dénucléarisation». Mais le sommet s’était finalement conclu sans accord, le dirigeant américain invoquant les conditions demandées par son interlocuteur : «Nous ne pouvions pas renoncer à toutes les sanctions.»

Source: RT France