Une leçon à tirer du figuier

Dans les derniers jours de Son ministère, Jésus passait du temps avec Ses disciples, les préparant à devenir les piliers de Sa future Eglise. Ils étaient encore lents à croire, des hommes de peu de foi et Jésus les avaient réprimandés à plusieurs reprises à cause de leur incrédulité. Il voyait que quelque chose dans leur cœur avait besoin d’être ôté, ou ils ne pourraient jamais entrer dans la révélation nécessaire pour pouvoir conduire l’Eglise.

Alors qu’ils passaient près d’un figuier stérile, Jésus l’a maudit : “Que jamais personne ne mange de ton fruit ! Et ses disciples l’entendirent” (Marc 11:14). Plus tard, quand le groupe est repassé devant le figuier, Pierre l’a montré du doigt : “Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché” (11:21). Jésus a donné à Pierre une réponse surprenante. En fait, Il n’a même pas donné de vraie réponse, Il a simplement dit : “Ayez foi en Dieu” (11:22).

Cet arbre séché était un sermon illustré par Christ. Que voulait-il dire ? Il signifiait le rejet par Dieu de l’ancien système religieux des œuvres en Israël, qui essayait de gagner le salut et la faveur de Dieu par des efforts humains et une volonté propre.

Une chose nouvelle allait naître en Israël : une Eglise dans laquelle le salut et la vie éternelle allaient découler uniquement de la foi. En effet, marcher quotidiennement avec le Seigneur serait une question de foi. Mais à ce moment-là, le peuple de Dieu ne connaissait rien au fait de vivre par la foi. Leur religion n’était que performances et respect d’un très grand nombre de règles. Maintenant, Jésus disait : “Cet ancien système est terminé et un nouveau jour commence.” L’Eglise de la foi naissait et les disciples de Christ étaient entraînés pour la conduire.

Dans ce passage qui parle du figuier, Jésus se réfère à une montagne sans nom : “Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir” (11:23).

Ta montagne est peut-être un péché installé, une maladie, de la peur, du découragement. Jésus te dit “L’incrédulité est comme une montagne qui entrave ton cœur, mais Je veux faire l’impossible dans ta vie. Crois seulement en Moi.”

Publicités