Européennes: le dépôt des listes vendredi lance la campagne

Les noms des partis et groupements retenus seront publiés samedi au Journal officiel.

Les partis politiques et autres formations en lice pour les élections européennes du 26 mai ont jusqu’à vendredi 3 mai 18H00 pour déposer officiellement leurs listes, avant la dernière ligne droite de la campagne électorale. Les noms des partis et groupements retenus seront publiés samedi au Journal officiel. Les listes complètes seront quant à elles diffusées lundi 6 mai par le ministère de l’Intérieur.

Chaque liste doit comporter les noms de 79 candidats, soit le nombre de sièges attribués à la France dans le nouveau Parlement européen, et respecter la parité hommes/femmes. Aucune candidature ne peut être retirée une fois la liste déposée. L’ordre d’attribution des emplacements d’affichage pour la campagne électorale sera également tiré au sort vendredi soir et le résultat publié au J.O.

Nombre de formations n’ont pas attendu la date butoir pour déposer leurs listes. Mais des listes sont régulièrement déposées le dernier jour au ministère de l’Intérieur.

De Lutte ouvrière au Rassemblement national, les formations politiques habituelles représentent à elles seules une petite quinzaine de listes, qui sont régulièrement prises en compte par les instituts de sondages dans les enquêtes d’intentions de vote.

Plusieurs listes se réclamant des « gilets jaunes » ont également été annoncées ces dernières semaines. Une liste « Alliance jaune » a notamment été déposée mardi, mais d’autres candidats pressentis issus du mouvement ont renoncé ou rejoint d’autres formations.

Diverses « petites listes », représentant notamment des intérêts catégoriels ou locaux, sont également en lice. Les Européennes ont en effet régulièrement offert par le passé de la visibilité à de petits partis ou mouvements plus ou moins structurés.

Circonscription nationale unique

En 2014, plusieurs listes représentant des courants féministe, écologiste, royaliste, régionaliste ou pour le vote blanc, avaient ainsi été déposées. D’autres formations, comme le NPA, ou encore l’ancien candidat à la présidentielle 2017 Jean Lassalle, ont en revanche jeté l’éponge pour des raisons financières.

Principale nouveauté des européennes 2019 en France, le rétablissement d’une circonscription nationale unique devrait limiter fortement le nombre de listes.

En 2014, avec huit circonscriptions régionales, le scrutin avait suscité de très fortes vocations, avec pas moins de 193 listes déposées, dont 24 outremer, soit plus de 24 en moyenne par circonscription.

Après la diffusion des listes, la campagne officielle se déroulera du lundi 13 mai au samedi 25 à minuit, avec la mise en place des panneaux d’affichage, la diffusion de la propagande audiovisuelle et des professions de foi.

Seules les listes recueillant au moins 3% des suffrages exprimés se verront rembourser une partie de leurs frais de campagne et le seuil pour obtenir des députés au parlement européen est fixé à 5%.

Le scrutin aura lieu le dimanche 26 mai en France, mais une partie de l’outremer aura voté dès le samedi 25 (en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin et en Polynésie française). Là où le vote a lieu le samedi, la campagne officielle s’achèvera un jour plus tôt, vendredi 24 à minuit.

La France, qui disposait de 74 sièges dans le Parlement européen sortant, s’en ait vu attribuer 5 de plus après la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. Le Brexit ayant été reporté au plus tard au 31 octobre, la prise de fonction de ces 5 nouveaux eurodéputés devrait cependant être différée. Dans les 27 autres pays de l’UE, le vote s’échelonnera du 23 au 26 mai et les Français seront parmi les derniers à voter.

Source: Challenges

Publicités