Algérie: Saïd Bouteflika et les généraux Toufik et Tartag arrêtés en Algérie, selon TSA

Les services de sécurité algériens ont arrêté Saïd Bouteflika ainsi que les généraux Toufik et Tartag, deux anciens patrons des services de renseignement, indique le site d’information Tout sur l’Algérie (TSA) se référant à une «source sûre».

Saïd Bouteflika, ancien conseiller spécial et frère cadet de l’ex-chef de l’État, ainsi que le général Mohamed Mediène, surnommé Toufik, et le général Athmane Tartag ont été arrêtés et sont actuellement auditionnés par les services de la DGSI, dans le cadre de l’enquête sur leurs activités, indique TSA.

​Le site précise que le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, avait auparavant appelé Toufik à cesser ses activités l’accusant publiquement de comploter contre l’armée et le mouvement populaire.

Quant au général Tartag, qui a quitté son poste de chef de la Direction des services de sécurité (DSS) le jour de la démission d’Abdelaziz Bouteflika, il était considéré, selon le site, comme proche du clan présidentiel, notamment de Saïd Bouteflika.

Ce dernier est accusé par Gaïd Salah d’être à la tête d’un groupe qui a confisqué le pouvoir présidentiel dans le pays. Selon le général Khaled Nezzar, Saïd Bouteflika voulait instaurer l’état d’urgence ou l’état de siège, et avait envisagé de limoger Gaïd Salah.

Plusieurs médias algériens, dont Alg24 et Ennahar TV, confirment ces arrestations.

Source: Sputnik News

Publicités