Australie : sommé de s’excuser pour avoir dit qu’il aimait Jésus, un rugbyman persiste !

En Australie, rugby et foi chrétienne ne sont pas compatibles. Après Israel Folau, actuellement en justice contre la fédération australienne de rugby qui l’a évincé de la sélection nationale pour avoir appelé les pécheurs  à se repentir (voir : Australie : un rugbyman chrétien écarté de l’équipe nationale pour avoir dénoncé le péché), c’est au tour de Samu Kerevi de se retrouver dans la tourmente en raison de sa foi en Jésus.

Samu Kerevi, un des meilleurs joueurs des Wallabies, s’est retrouvé mêlé à une controverse parce qu’il a déclaré « Je t’aime Jésus » à Pâques.

Tout a commencé pendant le week-end de Pâques où le joueur a publié ce post :

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils Jésus-Christ afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle Jean 3.16. Merci Jésus d’être mort à la croix pour moi. Je t’aime Jésus »

Instagram/Samu Kerevi

Alors que de nombreux fans ont exprimé leur soutien à la déclaration de foi de Kerevi, d’autres se sont demandé s’il soutenait le point de vue de son coéquipier Israël Folau .

Suite aux critiques,  Kerevi avait  publié un message sur Instagram qui disait: « Je présente mes excuses à quiconque a été offensé.

Beaucoup ont alors interprété cela comme des regrets, c »est alors que Kerevi s’est montré ferme quant à sa foi avec cette nouvelle publication :

«Pour être clair, je ne m’excuse pas pour ma foi en Jésus Christ, mon sauveur. Dieu viendra toujours en premier dans ma vie ainsi que pour beaucoup d’autres joueurs de rugby professionnels. Aujourd’hui, j’ai eu l’impression que certains articles avaient été sortis de leur contexte. Je ne me sens pas obligé de m’excuser auprès des gens à cause de la situation qui se passe actuellement avec un de mes frères. »

Instagram/Samu Kerevi)

Message accompagné du verset Jean 16.33 : « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ».

Samu a ajouté : «Je me suis excusé auprès des personnes qui ne connaissaient peut-être pas Dieu et ne comprenaient pas mon entretien d’après-match après un match de rugby en Afrique du Sud.

« Pour ces personnes, comprenez que pendant Pâques, ma famille et moi célébrons la mort et la résurrection de Jésus-Christ. »

Concernant Israel Folau, la contestation de son éviction des wallabies pour « faute de conduite » a commencé aujourd’hui.

Le 3 mai, il a tenu lui aussi à être clair à propos de ses convictions :

« Au travail, si on vous dit quelque chose qui compromet votre foi, c’est un test, vous allez être mis au défi, a-t-il assuré. La question, c’est « mais qu’est-ce que vous allez faire ? » », a-t-il ajouté en pleurs, avant de se donner l’étiquette de « Soldat du Christ ».

« Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? », a-t-il affirmé, citant l’évangile selon Marc. « Cette vie que nous vivons est vraiment difficile. »

Folau sera entendu à huis clos, devant un panel de trois personnes, qui devront étudier son cas et opter pour une éventuelle sanction : amende, suspension, limogeage définitif.

PRIONS POUR EUX !!!

Sources : foxsports.com / ekklesia.pro/lequipe.fr

Via: La Lumière du monde

Publicités