L’Egypte: « Israël refuse le cessez-le-feu, la guerre est inévitable »

Les roquettes de la bande de Gaza continuent en Israël cette nuit. Les tirs depuis la bande de Gaza ont commencé aujourd’hui (samedi) à 10 heures du matin et depuis lors, ils ne se sont pas arrêtés.

Au cours des dernières heures, des roquettes ont été tirées vers le sud et la plaine côtière. Des roquettes ont notamment été lancées sur Beersheba, Ashkelon, les communautés côtières Ashkelon, le périmètre de Gaza, Ashdod, Ofakim, Kiryat Gat et Hatzerim.

Des roquettes ont ensuite été lancées sur Gedera et des communautés du sud de Shfela. À Beer Sheva, des fragments d’intercepteurs ont atterri dans une école de la ville. Dans la ville de Lakiya, deux blesses par éclats d’obus ont été signalées.

L’armée israélienne a commencé à attaquer la bande de Gaza dans l’après – midi, en réponse à des tirs de roquettes en Israël et à ce jour, 120 cibles ont été attaqués contre des bâtiments terroristes dans la bande de Gaza.

Le porte – parole de Tsahal a déclaré que les avions de combat ont attaqué des dizaines d’autres cibles terroristes des organisations terroristes du Hamas et du Jihad islamique ce soir.

Dans toute la bande de Gaza, plus de 250 lancements ont été effectués en territoire israélien depuis Gaza. Le bâtiment de Khaled al-Batash, haut responsable du Jihad islamique du Hamas, aurait été touché directement à Gaza.

Un haut responsable des services de renseignement égyptiens, impliqué dans des discussions avec les délégations du Hamas et du Jihad islamique au Caire, a déclaré à Israël Hayom qu ‘ »Israël refuse de discuter des conditions d’un cessez-le-feu, en dépit de nos demandes et de l’ONU », a ajouté la source égyptienne. La guerre est inévitable. »

Ces dernières heures, des avions de combat des FDI ont attaqué un bâtiment de six étages dans le quartier de Rimal, au nord de la bande de Gaza, où se trouvaient les bureaux du Hamas. Le bâtiment qui a été attaqué est utilisé par le service de sécurité générale et le renseignement militaire.

Le Hamas utilise le bâtiment à des fins opérationnelles, notamment pour protéger et dissimuler les infrastructures terroristes, tout en ignorant l’emplacement de ce bâtiment au cœur d’un quartier résidentiel.

Au cours de l’année écoulée, quatre structures différentes ont été attaquées, endommageant ses capacités. Parmi les autres cibles attaquées figurait le site de l’organisation terroriste Hamas, située dans la zone souterraine de Netzarim.

Le site est unique par ses capacités de fabrication et constitue une capacité centrale dans la capacité de l’organisation à fabriquer des armes de roquettes dans la bande de Gaza. En outre, le siège de la brigade Hamas Bureij, y compris les sites de production d’armes de l’organisation, a été attaqué.

En outre, un complexe militaire a été attaqué à Tel Alawah, qui constitue la force navale d’entraînement de l’organisation et un certain nombre de complexes militaires à Jabalya, Ja’aya et dans une autre région de Tel al-Wawa. Au même moment, le Hamas et le Jihad islamique ont attaqué deux complexes militaires communs à Beit Lahiya.

Les attaques ont été perpétrées en réponse aux coups de feu tirés par les organisations terroristes de la bande de Gaza sur les citoyens de l’État d’Israël.

Source: Infos-Israel.News

Publicités