Tous les médias accusent Israël de la mort d’un bébé – Gaza News avoue que c’était une roquette du Hamas

Vous ne lirez pas cela sur le Décodex du Monde : Au mépris de toutes les règles de prudence journalistique et de vérification des faits, les gros titres des médias, hier soir, étaient explicites. Tous accusent Israël d’avoir tué un bébé lors d’un raid aérien.

« Gaza: 4 Palestiniens tués dont un bébé dans des raids israéliens », titraient BFM et le reste de la presse.

BFMTV

Tous ont menti. Le bébé a été tué par une roquette du Hamas. Ce n’est pas un petit mensonge, mais un mensonge lourd de conséquences. Souvent mortelles. Des conséquences qui font couler le sang des juifs d’Europe, et dont les journalistes portent la directe responsabilité.

C’est un mensonge de la nature de ceux qui excitent l’antisémitisme.

Un mensonge qui incite à la haine des juifs.

Un mensonge qui fait bouillir le sang des jeunes musulmans qui passent à l’acte pour venger « leurs frères », les venger sur les juifs de leur quartier. Et très nombreux hélas ceux qui passent à l’acte, l’explosion des chiffres des agressions antisémites sont tristement là pour le confirmer.

Les journalistes, incapables de la moindre introspection, sont déjà passés à d’autres sujets, ils ne se sont pas arrêtés un seul instant pour se poser la question : avons-nous incité la prochaine agression contre des juifs ?

L’histoire est un éternel recommencement

En 1171, les juifs de Blois ont été accusés de crime de sang après la disparition d’un enfant, le jeune Richard. On leur reproche de l’avoir tué pour préparer des pains azymes avec son sang.

31 juifs seront brûlés vifs et leurs enfants furent baptisés de force. On apprit plus tard que les juifs n’étaient pas responsables. Trop tard.

En 2019, le 4 mai, les juifs d’Israël sont accusés de crime de sang après la mort de la petite Saba Abu Erar, 14 mois. On leur reproche de l’avoir tuée à coup de missiles. Des juifs seront attaqués dans les rues de France et d’ailleurs. On sait que les juifs n’étaient pas coupables. Trop tard, le mal est irréparable. Rien ne change.

En 2000, les juifs ont été accusés de la mort de l’enfant al Dura. Daniel Pearl, un journaliste américain, aura la gorge tranchée devant les caméras des terroristes qui déclarent : c’est pour venger al Dura. L’auteur du mensonge al Dura était un journaliste juif de France 2, Charles Enderlin.

Un communiqué de Gaza News Agency innocente Israël

L’agence Gaza news Agency a déclaré dans un tweet publié dans la nuit de samedi à dimanche qu’une roquette du Hamas, et non un F16 israélien, est responsable de la mort de Falastin Abu Arar, 37 ans, enceinte, et son bébé de 14 mois Saba Abu Erar.

Le communiqué est explicite. Il ne laisse place à aucune interprétation. Et toute mon imagination ne parvient pas à expliquer quelle partie les médias n’ont pas comprise :

Nous n’avons pas besoin de mentir dans notre guerre contre les sionistes. Saba Abu Erar, 14 mois, a été tué par une roquette du Hamas – pas par un F16 israélien. Quand vous mentez, vous blessez notre cause. Vous détruisez notre crédibilité. Parler de snipers israéliens tuant nos garçons – mais ne mentez pas.

Tous les journalistes ont menti, et ils ne s’excuseront pas. AFP, CNN et les autres.

Esther Paolini sur BFM, Piotr Smolar dans Le Monde, Floréal Hernandez pour 20 minutes, Adel Zaanoun de l’AFP qui est l’auteur de la dépêche mensongère de l’AFP reprise par France 24, L’Express, Europe 1, le Journal de Montréal, Le Point, TV5 Monde, Arte, La Libre Belgique et bien d’autres : le sang des prochains juifs qui seront agressés par des musulmans en colère est sur vos mains.

Vous exercez votre métier de manière irresponsable. Vous ne mesurez pas les conséquences de vos écrits, la haine antisémite que vous ravivez, que vous excitez, que vous créez, les agressions contre des juifs innocents, dans les rues de Paris et de Bruxelles qui découlent de votre légèreté à couvrir un conflit infiniment complexe.

Vous comprenez pourquoi Dreuz est censuré par Google, Facebook, Twitter, épinglé par Le Monde et surveillé par le nouvel outil de contrôle des médias lancé par Microsoft ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Publicités